~ S'évader de la banalité... Et entrer dans l'imaginaire ! ~
 
AccueilGuelnika, le site de E-m !S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Imagination, innovation et perception des choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Imagination, innovation et perception des choses   Dim 23 Mar 2008, 22:29

Imagination, innovation et perception des choses



Qu’est que la subjectivité?

C’est le contraire d’être objectif… (Évidement). Voici où je veux en venir :

Exemple de scénario :

Il était une fois un homme qui doit sauver une princesse, car un méchant démon l’a kidnappé et qu’il veut semer le chaos. Notre héros devra trouver 4 cristaux pour devenir assez puissant pour vaincre ce démon. Ces 4 cristaux sont dans 4 donjons.

Description du héros :
Grand, blond, musclé et courageux

Personnages de l’histoire :
Le héros
La princesse
Le méchant démon
Les marchants
Et autres figurants, comme les villageois

Les lieux :
Village du héros
Château de la princesse
Les donjons
Des chemins qui mènent aux donjons

Les thèmes des donjons :

1) Forêt
2) Feu
3) Eau
4) Dark

Les armes et pouvoirs du héros :

- Épée
- Bouclier
- Magie de feu
- Magie de glace
- Casque
- Botte
- Gants de force
- Palme….

C’est ça!


Maintenant, si je vous pose la question suivante. Comment avez-vous trouvez ce scénario? Si vous dites, bof….. vous avez raison. Comme on peut le remarquer, il n’y a rien d’intéressant, rien d’innovant, rien de nouveau, bref c’est vide, c’est objectif, c’est très basique…. classique..…

Si nous revenons sur le thème de la subjectivité. La subjectivité c’est ce qu’on exprime, voyez vous. Ce sont des pensées en dedans de nous.

C’est bien ... : Objectif

OOUUAAH!!! Mais comme c’est si adorable! Je ressens comme un vrai désir d’y jouer! : Subjectif

Et ça, tout le monde peut être subjectif. Il suffit simplement d’embarquer un peu plus dans vos émotions et de raconter vos perceptions.

Je ne veux pas être décourageant, mais je vois plusieurs scénarios de jeux amateurs avec un scénario qui ressemble à celui que j’ai présenté. Parfois, lorsque je lis des scénarios, je ressens cette objectivité et un petit manque d’imagination et d’émotion.

C’est bien beau savoir programmer, faire de beaux graphismes, bien mapper ou être bon dans les jeux vidéo, mais il ne faut pas oublier une chose…, le scénario.

À mon avis, le scénario est l’une des plus belles choses à faire lors d’un projet. Personnellement, j’adore cet aspect du making. Il y a certains projets du genre : Je recrute du monde pour faire mon scénario… Lorsque je vois ce genre de phrase, ça me déçoit énormément. Comment peut-on maker, si on a besoin de recrutement pour le scénario??
Sincèrement, si c’est le cas, on peut s’attendre déjà à un projet qui ne sortira pas du lot.


Voici pourquoi je m’intéresse tant à l’aspect du scénario et je vais vous expliquer comment, d’après moi, on peut montrer un scénario intéressant.

En premier lieu, l’aspect le plus important dans un scénario, c’est le héros. Lorsque vous makez, voici un conseil pour développer la personnalité du héros. Pensez à quelque chose que vous aimez. Réfléchissez par rapport un évènement qui vous a marqué. Pensez aussi à qu’est que vous voulez vraiment exprimer. Faites quelques choses dont vous allez vous sentir à l’aise. Créez votre héros à l’aide de votre personnalité et de vos préférences. Un héros, c’est un être humain, qui pense, qui réfléchit, qui éprouve des sentiments, qui a des préférences et des mauvais goûts. Il peut y avoir des exceptions si votre héros est un objet, ou qu’il ne parle pas, bref tout dépendant de votre organisation, mais en général, un héros, dans la majorité des cas, peut avoir toutes les caractéristiques d’un vrai être humain.

À mon avis, un héros ne doit pas avoir comme but uniquement d’être soumis dans une aventure et de réussir sa mission. Oh que non! Pour rendre une histoire intéressante, il faut que le héros puisse avoir un but! Il doit avoir une idée dans sa tête : Je veux ça! Un héros doit subir de vrais épreuves pour parvenir à sa réussite Il doit souffert, il doit subir des émotions, il doit risquer sa vie ou tenter quelque chose dont personne aurait le courage de faire. Il doit aussi apprendre des choses, sur lui-même, sur le monde et diverses connaissances. Il faut que son aventure soit constructive. Il doit y avoir une morale aussi, et non juste qu’il réussi à sauver la princesse et point final. Non, le héros doit se parler à lui-même, il faut le démontrer. Exemple : Le héros est amoureux de la princesse et il l’aime vraiment. Si c’est le cas, lancez-vous! Faites parler votre héros! Faites-lui exprimer des émotions. Soyez sensible et rentrez dans votre monde imaginaire, laissez vos émotions vous guider! Une autre chose aussi, développé aussi les personnages secondaires! Donnez leur aussi des personnalités! Donnez leur des vrais buts ainsi qu’une façon dynamique de les intégrer. Le héros est peut-être le héros de l’histoire, mais en général, le héros ne réussi pas seul, il se fait beaucoup aider et apprend à être social dans une vraie aventure. Il faut des personnages pour rendre un jeu intéressant, et non juste les personnages importants. Bref, n’ayez pas peur d’aller le plus loin possible par rapport à la personnalité du héros. Si on ressent vraiment les émotions, les goûts, les talents et les principes du héros, l’histoire peut devenir très intrigante!

En deuxième lieu, les péripéties et les conséquences. Durant l’aventure, il faut avoir de l’action. Comme par exemple les donjons. J’ai beaucoup remarqué que les mêmes thèmes revenaient très souvent et que les contenus des donjons étaient plus ou moins complets. Sérieusement, je n’ai rien contre le fait de s’inspirer de certains jeux qui nous ont marqué, mais par pitié, ne reproduisez jamais les mêmes contenus que l’on voit souvent du genre : Pousser un bloc, tuer 4 ennemis avec notre épée, acheter notre bouclier avant de partir pour l’aventure, trouver 4 cristaux pour sauver le monde. Bref, laissez de côté tout ce qui est classique ou déjà vu. Impressionnez nous! Nous sommes des makers! Montrons leur à ces personnes, dans les forums, que l’on est capable de faire des choses nouvelles et intéressantes! Il faut faire vivre des émotions! Nous donner un punch et nous faire réagir. Il faut que les joueurs embarquent dans notre histoire et qu’ils l’apprécient! Il suffit de réfléchir et de s’amuser, de se défouler, de se laisser aller. Il faut enlever cette limite qui nous empêche d’aller plus loin, il faut aller jusqu’au bout!


Alors, maintenant que vous avez lu ces 2 points importants, d’après moi, voici des trucs pour vous aider à trouver des trucs originaux :

Exemple 1 : Les vêtements du héros.

Au lieu que le héros soit toujours habillé en armure classique, pourquoi pas changer ses vêtements parfois. Pas juste mettre un chapeau ou changer un chandail de couleur. Non, on peut aller plus loin que ça :
Vêtements d’hiver lorsque c’est l’hiver,
Style chandail vagabond ou déchiré pour les personnalités rebelles
Style Western lorsqu’on est dans le désert ou style hors la loi.
Style propre, bien habillé, cravate, boucle, vêtement de noble, pour les personnes de style qui aiment leur apparence.

Bref, on peut encore à plusieurs degrés différents.


Exemple 2 : Les armes et techniques du héros du héros.

Au lieu d’une épée ou d’un coup de poing, voici des idées d’attaque :

Si votre héros est un style à se battre comme un ninja : Coup de tête, sauter sur l’ennemi comme un singe, marcher sur les mains, un batte de baseball.

Si votre héros est du style moderne : Aimant, tournevis, fusil qui tire 5 balles d’un coup, Chainsaw, des patins à glace, une main qui s’allonge, des lunettes qui détectent les mauvais odeurs, de l’acide qui perse des trous.

Bref, trouvez des idées folles et étranges et ça marche!

Exemple 3 : Les thèmes de donjon ou chapitre.

Les thèmes souvent mentionnés sont les thèmes de la forêt, du feu et de l’eau. Ce sont toujours des thèmes que l’on retrouve toujours et souvent dans cet ordre là.

Voici des exemples d’endroits, thèmes ou donjons un peu plus intéressants :

Une forêt enneigée. (avec des mains qui sortent de la terre, des arbres qui crachent de la glace)
Une jungle dangereuse. (avec des insectes à 12 pattes, serpants à 4 têtes)
Des cavernes à fossile. (Des tête de mort avec des grosses machoirs, qui font des actions humaines)
Dans une auberge hantée. (Des personnages qui sortent des photos sur les murs, des momies à 6 bras)
Dans les sommets des Canyons. (Avec des bombes, des missiles, des roches qui sortent de partout)
Dans un bateau, sous l’eau. (Des sirènes sexy, ou des grosses pieuvres avec plusieurs tentacules)

Bref, essayez d’aller un peu plus loin qu’une simple forêt verte ou une montagne de feu.

Exemple 4 : Les types d’énigme.

Encore une fois, il faudrait éviter le classique du genre : Pousser des blocs, course de vitesse en chemin labyrinthe, trouver un objet parmi 10 à chercher dans la pièce en appuyant sur Espace ou des allées retour inutile et pas amusants. Lorsque l’on veut créer des énigmes, c’est beaucoup plus intéressant de présenter du nouveau ou des choses inspirées que personne n’a encore faites. Lorsque l’on produit des énigmes, il faut s’attendre que le joueur puisse prendre beaucoup de temps à trouver. Il faut faire découvrir une nouveauté au joueur, l’impressionner quoi?

Avoir des liens avec les salles d’à coté.
Faire des imprévus, des sursauts ou des choses que le joueur n’osera pas trop de s’approcher.
Les énigmes du genre mathématique aussi peuvent être intéressantes.
Des passages secrets (très secrets, je veux préciser).

Bref, faites chercher vos joueurs!


Exemple 5 : La variété des choses à faire.

Dans un jeu, c’est bien beau marcher et tuer des méchants avec notre arme, mais on pourrait faire tellement d’autres choses possibles :

- Du surf sur l’eau.
- Une course à relais.
- Des promenades sur des wagons.
- Aller nager sous les profondeurs.
- Manipuler un bateau ou un véhicule complexe avec des mouvements à faire.
- Avoir un tank ou un gros véhicule et détruire tout ce qu’on voit sur notre passage.

Bref, des mini jeux et amusements intéressants comme dans Donkey Kong 64 ou Banjo Tooie. Amusez-vous à faire des choses folles!



Maintenant, je vais conclure ici. Je vais redire les détails essentiels :

Le héros, l’aspect le plus important de votre histoire. Le héros, c’est quelqu’un d’humain (en général, sauf si le héros pourrait être un robot ou un homme bizarre, ça se comprend), il a des émotions, des goûts, un but, ainsi que des amis qui peuvent l’évoluer dans son aventure.

Le contenu, évidement, comme je l’ai dit, c’est en recherchant et en imaginant que l’on trouve un meilleur contenu.

L’innovation est aussi importante, car c’est ça qui crée l’aspect intéressant du jeu. Il ne faut pas avoir peur d’aller plus loin.


Sur ce, lorsque vous créez votre histoire, allez-y avec votre cœur, vos émotions et ayez du plaisir pour tenter de raconter une belle histoire! Il faut être subjectif et laisser de côté un peu l’objectivité, car c’est notre subjectivité qui nous rend différent des autres et qui est l’élément essentiel pour notre imagination et la perception des choses. Il faut avoir du plaisir à maker et rentrer dans notre monde imaginaire! Tout pour dire : Soyez créatifs!


Note: Si vous trouvez que ce tutorial est inutile et qui n'a soit pas sa place ici ou qu'il semble être assez semblable à un autre tutorial ici, vous pouvez l'effacer, si vous le souhaitez.


Par Dark8744
Revenir en haut Aller en bas
 
Imagination, innovation et perception des choses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E-magination :: LA REGION ~ Forums de création de jeux ~ :: La plaine des combattants :: Articles-
Sauter vers: