~ S'évader de la banalité... Et entrer dans l'imaginaire ! ~
 
AccueilGuelnika, le site de E-m !S'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zim
---Fantôme--- Lv 0


Nombre de messages : 9989
Age : 30

MessageSujet: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Dim 28 Fév 2010, 22:55

Voici un vieil article de moi, écrit le 20 novembre 2007. Je n'aime pas du tout le ton que j'y adopte, et sans doute ne formulerais-je plus certaines idées de la même manière. Je ne crois pas cependant que sa lecture soit tout à fait dénuée d'intérêt.

Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?


La question du jeu-vidéo comme art est vite réglée, puisqu’on peut appeler art toute action humaine dont le but n’est pas d’assouvir les besoins primaires (manger, dormir, aller aux toilettes...). Certains objecteront que manger peut se faire avec art, et je l’accorde, il ne suffit pour cela que de manger en levant le petit doigt. Pour mieux dire, c’est ce levage de petit doigt qui est de l’art, car, sauf exception, il est inutile à l’assouvissement du besoin primaire en question : cette inutilité, ce luxe, témoigne de la capacité de l’homme à esthétiser sa vie. Toutefois, cette capacité révèle toute son ampleur dans un acte qui n’est pas mêlé de primaire : dans un acte purement secondaire.

Le point le plus délicat est de montrer que le jeu-vidéo appartient à la catégorie des beaux-arts, qu’il est un bel-art. Kant, je crois, ou un autre, qu’importe, distingue les beaux-arts des autres arts en ce qu’ils procurent un plaisir esthétique. Attention : n’est pas opposé ici plaisir esthétique et plaisir des sens : le plaisir esthétique est également un plaisir des sens ; mais de certains sens uniquement. Disons que le plaisir esthétique, ce qui nous fait dire de quelque chose « Cela est beau », a pour condition de satisfaire les sens qui mettent à distance leurs objets, à savoir la vue et l’ouïe. Déguster un tiramisu, ce qu’on peut à la limite rattacher à un acte purement secondaire (selon la distinction du paragraphe précédent), puisqu’il s’agit avant tout d’apprécier le goût du gâteau plutôt que de se nourrir, ne nous fera jamais dire « Cela est beau », mais plutôt « Cela est bon » (sans aucune acception axiologique du terme), ou plus vraisemblablement « C’est trop bon, j’adore, allez, je m’en ressers ». Certes, on pourrait trouver un tiramisu beau, mais ce jugement se rapporterait plutôt à son aspect visuel qu’à son goût. Les beaux-arts, donc, appellent les sens de la vue et de l’ouïe, et ce qu’on pourrait nommer les « bons-arts » le goût, le toucher, l’odorat.

Les beaux-arts relèvent tous de l’art de la musique et de l’image. On pourrait distinguer un troisième art encore, celui du discours, écrit ou oral, plus délicat à appréhender. Disons que le discours donne à voir par les yeux de l’esprit (c’est sa capacité à représenter les choses, autrement dit à faire fonctionner notre imagination) [1], et s’entend, réellement s’il est prononcé, ou, s’il est écrit, par les oreilles de l’esprit : on prononce, à mesure qu’on déchiffre, les mots lus dans sa tête.

Trois grands pôles des beaux-arts : image, musique, et discours. Les arts de l’image sont nombreux : dessin, peinture, gravure, sculpture, pantomime, danse, et j’en passe. Les arts de la musique également : car instruments à cordes, à vent, ou percussions sont de natures assez différentes. L’art du discours également, si l’on considère la diversité des langues. De plus, certains médias artistiques peuvent mêler ces pôles dans une même œuvre : la chanson est composée de musique et de parole, le théâtre d’image (la pantomime) et de parole (le texte prononcé). Certains arts associent les trois pôles, ce sont des arts totaux (oui, c’est un mot laid). L’opéra, par exemple, ou le cinéma. Ou le jeu-vidéo.

Evidemment, si l’on songe à Pong, connu pour avoir été le tout premier jeu-vidéo, le terme d’œuvre d’art (ne parlons même pas du terme de chef-d’œuvre) est difficilement applicable : sur l’écran, deux barres blanches se mouvant de haut en bas sur un fond noir, et un tas de pixel représentant une balle renvoyée d’une barre à l’autre. Quelques bruitages pour toute musique, se résumant à des bip ! informes. Quelques textes comme le score marqué en haut de l’écran. Soit le strict minimum pour que deux joueurs puissent se renvoyer la balle virtuelle dans les meilleurs conditions. Autrement dit, son, image et discours n’ont pas de valeur esthétique, mais sont là surtout pour leur utilité, leur nécessité. Certes, une distanciation esthétique est possible, les sens sollicités étant la vue et l’ouïe, mais le jugement qu’on en peut énoncer n’est pas « Cela est beau » ; bien plutôt « Cela est d’une laideur finie, mes yeux comme mes oreilles hurlent d’horreur ».

Une nuance toutefois à mon propos : Pong n’est pas, je pense, un mauvais jeu, c’est un jeu moche. Aussi rudimentaire soit-il, Pong est un jeu tout à fait fonctionnel, et les premières générations de vidéo-joueurs ont pu passer des heures, rivés à l’écran, martyrisant sans se lasser leur interface vidéo-ludique (je veux dire le joystick). Le jeu-vidéo n’est pas essentiellement un bel-art, car c’est surtout un jeu – l’image, et les mots et le son dans une moindre mesure, étant là comme condition de possibilité de ce type de jeu, mais n’étant pas des fins esthétiques en soi – et un jeu relève certes de l’art, mais certainement pas du bel-art. Une œuvre ludique a pour spécificité, et je développerais en long cette idée dans un prochain article, de faire jouer un rôle au joueur dans le jeu. C’est le joueur qui tient la manette, et qui dirige ce qu’il y a à diriger sur l’écran, cette direction étant tout le sel du jeu. Le joueur est impliqué dans l’œuvre ludique. Cette implication, pour reprendre une idée que j’ai précédemment développée, signifie l’abolition de la distance entre l’œuvre et le public, puisque le public est transporté dans le jeu, or nous avons vu qu'une distance réflexive est nécessaire pour prononcer un jugement esthétique. Un joueur ne pensera pas que son maniement du joystick est beau, fut-il un maître émérite en la matière : tout au plus pourra-t-il s’enorgueillir de sa maîtrise technique. Dans le jeu éponyme, accumuler les tetris (effacer quatre lignes d’un coup) en handicap 9 n’est pas beau, mais témoigne d’une maîtrise parfaite du jeu. En résumé, le jeu-vidéo est un art ludique, et l’art ludique n’est pas un bel-art.

Toutefois, les progrès techniques aidant, l’image et le son et le discours ont pu prendre de plus en plus d’importance dans le jeu-vidéo [2], dans le but de rendre l’œuvre plus agréable à jouer, on a fait progressivement en sorte qu’elle plaise à l’œil et à l’oreille et à la pensée : l’art ludique s’est mâtiné de bel-art, l’image, le son et le discours se sont émancipés de leur rôle uniquement fonctionnel, et pourraient devenir même des fins en-soi. Je pourrais préciser encore mon idée, évoquer les directions esthétiques empruntées par le jeu-vidéo, etc., citer des titres, donner des exemples mais je n’ai déjà été que trop long, je me fatigue et vous aussi. Retenons seulement que le jeu-vidéo est avant tout un art, ludique, et non un bel-art, mais ses potentialités sont si riches que, progrès technologiques aidant, il a pu se hisser, il est en train de se hisser, au rang de bel-art, en émancipant image, musique et discours du rôle purement fonctionnel qui leur avait été attribué à la naissance de Pong, il y a quelques dizaines d’années.

___________________________________
Notes :

[1]. Le discours est composé de mots auxquels le lecteur ou auditeur attribue un sens, et ce sens renvoie à des concepts, généraux, mais dont on peut se donner, en esprit, une image particulière. Si on lit le graphème « table », ou qu’on entend le phonème qui lui est associé, ce graphème ou phonème a un sens qui se réfère (éventuellement) à un concept connu du lecteur ou de l’auditeur, concept par définition abstrait, mais qu’on peut également se représenter en esprit : on peut lui attribuer une image, et nous voyons, dans notre tête, une table particulière (ne correspondant pas nécessairement à un référent réel, elle peut être toute d’imagination, et ne correspondre à aucune table perçue dans le réel). Le discours donne donc à voir (et également à sentir, goûter et toucher) en esprit, lorsqu’il éveille en nous l’écho de notre expérience sensorielle.

[2]. Que penser du terme « jeu-vidéo » ? Ne nie-t-il pas, d’une certaine manière, en précisant, mais en précisant si peu la nature de ce type de jeu, ses autres aspects, à savoir, par exemple, musique et discours ? Ne devrait-on pas parler plutôt de « jeu-vidéo-audio-discurro » ? Il me semble que ce serait une mauvaise idée : mieux vaut limiter la désignation à l’essentiel : un jeu-vidéo reste un jeu-vidéo sans son et sans texte, qui ne sont finalement qu’accessoires, tandis qu’un jeu-vidéo sans image est une aberration logique. En limitant l’appellation à l’essentiel, il me semble que loin de limiter le jeu-vidéo, au contraire on laisse le champ ouvert à toutes ses potentialités, qui, n’en doutant pas (preuve éventuellement à l’appui) sont extraordinairement nombreuses".


Dernière édition par Zim le Mer 03 Mar 2010, 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AlexRE
Admin trop trizo Lv 65
Admin trop trizo Lv 65


Nombre de messages : 29430
Age : 29

MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Lun 01 Mar 2010, 00:04

Il faut écrire "Jeu vidéo" !! ah ok le kikoo (ah ok le troll Goutte)

C'est bien écrit ! cactus smile Peut-être pas destiné à des jeunes créateurs, un peu plus philosophique et parfois compliqué en soit, mais qui apporte des réflexion intéressantes. cactus smile

L'art musical, pictural et de discours se retrouvent de plus en plus en tant que premiers acteurs des jeux vidéos actuellement : L'exemple le plus flagrant sont les derniers Final Fantasy qui s'intéressent plus (voire seulement) au rendu esthétique et scénaristique au détriment du gameplay. Mais c'est le cas de la plupart des jeux actuels, apparemment.

Pourtant les deux sont conciliables.

Et pourquoi limiter un "bel art" à la musique, au discours et aux images ? Je me dis que parfois un Level Design ou Gameplay peut être vraiment bien pensé, et que ça le rend beau, est vecteur de plaisir pour le joueur. Peut être qu'on peut classer ça juste comme art et non comme "bel art"...


Sinon cet article m'a fait penser à un autre article que j'avais fait, il y a longtemps (plus décousu, pas vraiment construit, mais l'idée est dans l'air), le voici. => http://guelnika.alexzone.net/?cell=abord&id_note=2 ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexzone.net
Zim
---Fantôme--- Lv 0


Nombre de messages : 9989
Age : 30

MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Lun 01 Mar 2010, 00:50

Citation :
Il faut écrire "Jeu vidéo".
Je tiens au trait d'union : les deux mots ne sont plus dissociables, en ce qu'ils désignent un média en ayant perdu leur sens originel.
La preuve en est que si j'appelle un jeu-vidéo un jeu-vidéo-audio-discurro, personne ne me comprendrait. De même, par exemple, que "grand-mère", personne (adulte, ou adolescent, du moins) ne penserait à une mère de grande taille.
Dans le second article (où je parle d'audio-discurro), je pousse le vice plus loin : video est la forme à la première personne du présent de l'indicatif du verbe latin videre. Je lui retirais donc son accent, qui est un francisation fort peu convainquante, et pour mettre en évidence ses origines étrangères, je l'italiquais (comme on est supposé le faire pour tout mot étranger selon les normes typographiques françaises, isn't it ?

Pourquoi limiter le bel-art au video, audio et discurro ? Pourquoi pas l'action même du joueur ne pourrait être belle ? C'est en effet un point que je souhaitais d'aborder dans un troisième article... Pensant notemment aux jeux musicaux, où le joueur se fait artiste (Rythm Heaven, Elektro-plankton), ou encore aux danses extraordinairement hypnotisantes de Mario dans la forteresse volante de Super Mario Bros 3, où les plus habiles joueurs, bondissant de boulet de canon en boulet de canon, restent suspendus dans les airs comme affranchis de toute pesanteur.
Ma conclusion était que l'action du joueur (prévue et permise dans une mesure variable par le gameplay) peut être belle, à voir, à écouter : mais ce n'est pas le gameplay lui-même qui est beau. De même qu'on ne dira pas qu'un instrument de musique est beau parce qu'on en tire des airs qui réjouiraient les anges.

Est-ce clair ? J'ai un léger mal de crâne.
Revenir en haut Aller en bas
AlexRE
Admin trop trizo Lv 65
Admin trop trizo Lv 65


Nombre de messages : 29430
Age : 29

MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Lun 01 Mar 2010, 05:36

Oui, c'est clair. cactus smile

Mais en fait, je me dis qu'on peut aussi que la finalité pour le joueur n'est pas forcément de finir le jeu, mais d'évoluer dans un monde qu'il ne connait pas. Tout comme le créateur de jeu qui ne cherche pas uniquement à faire un gameplay, mais aussi un univers.

En outre, un level designer peut tellement bien construire son niveau, donner des explications de façon très implicite qui peuvent rendent son art beau. Au fond, de ce point de vue là, ça tient du discours... mais sans forcément les mots.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexzone.net
Zim
---Fantôme--- Lv 0


Nombre de messages : 9989
Age : 30

MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Lun 01 Mar 2010, 11:29

Si je connais bien mes définitions (Relm pourra confirmer si l'association "jeux-vidéo" et "art" ne l'aura pas fait fuir ^^) qu'il y ades règles de jeu, et que le travail du level-designer est de créer un espace dans lequel ces règles puissent s'apppliquer.

(Ex., si par exemple, le but est de castagner, une simple arêne peut suffire, si par contre le but est d'affronter le terrain même, celui doit receler des pièges en tous genres ; si le but est de détruire des vagues d'ennemis, de jouer avec leur disposition, un scrolling peut être un bon choix, règlé comme du papier à musique pour faire apparaître tels ennemis à tel moment.)

Le joueur prend plaisir à la découverte des règles du jeu (c'est-à-dire quelles sont les propriétés des choses, la manière dont elles intéragissent, les capacités de son avatar également, pour qu'il puisse ensuite interagir avec ce monde) à travers un espace qui les lui présente (pas forcément immédiatement) de manière claire et distincte, qu'il puisse en prendre connaissance (les applications des règles, quant à elles, peuvent être complexes). Ce plaisir que tu décris, c'est le plaisir des jeux dits "bac-à sable", du genre de Super Mario 64 qui en est le premier exemple reconnu, ou les GTA.

Si le level-designer construit avec beaucoup d'ingéniosité son niveau, son niveau pourra-t-il être dit beau ? Ingénieux, admirable... Et beau, comme une idée peut-être belle : en l'assimilant à un discours (que c'est en effet). (Evidemment, on parle d'un bel-art, mais à proprement parler, ce sont les productions de cet art qui sont belles.)

Donc oui, je crois bien que tu as raison, cette idée là je ne l'ai eue que bien plus tard, en février 2009 : que l'agencement de l'espace est une forme d'écriture. cactus smile
Revenir en haut Aller en bas
Empty
Mangeur de manettes Lv 65
Mangeur de manettes Lv 65


Nombre de messages : 16363
Age : 30

MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Lun 01 Mar 2010, 11:42

Génial ton article !
Crois le ou non mais je me suis souvent posé la question et tu viens de placer des mots sur mes "intuitions" =]

Merci à toi pour cet article.

____________
Revenir en haut Aller en bas
http://e-magination.jeun.fr
Zim
---Fantôme--- Lv 0


Nombre de messages : 9989
Age : 30

MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Lun 01 Mar 2010, 12:21

J'avais écrit cet article pour placer des mots sur mes propres intuitions. Wink

Content que il t'ait plu !

EDIT : tu peux lire le deuxième article que j'ai posté en même temps. J'étais plutôt satisfait des distinctions que j'y faisais à la fin. ^^
Revenir en haut Aller en bas
AlexRE
Admin trop trizo Lv 65
Admin trop trizo Lv 65


Nombre de messages : 29430
Age : 29

MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Lun 01 Mar 2010, 22:27

Ouin t'as pas donné ton avis sur mon article ! snif ouin ouin =>

Alex RoiEsper a écrit:
Sinon cet article m'a fait penser à un autre article que j'avais fait, il y a longtemps (plus décousu, pas vraiment construit, mais l'idée est dans l'air), le voici. => http://guelnika.alexzone.net/?cell=abord&id_note=2 ^^


(Je vais lire le 2ème bientôt ! Youpi )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexzone.net
Zim
---Fantôme--- Lv 0


Nombre de messages : 9989
Age : 30

MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Mar 02 Mar 2010, 01:29

Je l'avais lu. Wink (Tu indiques d'ailleurs nulle part où peut se trouver ce jeu.)

Qu'un film et un jeu, du fait que ce sont des médias différents, amènent à créer une histoire différente qui s'y accorde, et que l'adaptation d'une oeuvre d'un média à l'autre soit un travail créateur à part entière, je suis d'accord.
Que l'on puisse de manière inattendue, qui tient en partie au hasard, en partie au talent de tirer partie du hasard, faire naitre des sentiments dont serait incapable la stricte application de méthode, je suis d'accord aussi.
Qu'un logiciel comme RPG Maker permette de créer des oeuvres d'art, rien n'est plus sûr, je ne comprends même pas les scrupules que tu as à l'affirmer : un artiste fait feu de tout bois, un média n'est artistique que si un artiste s'en sert.

Bref, oui, tu écrivais dans ton article des choses profondément vraies. ^^
Revenir en haut Aller en bas
AlexRE
Admin trop trizo Lv 65
Admin trop trizo Lv 65


Nombre de messages : 29430
Age : 29

MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Mar 02 Mar 2010, 02:16

Ok.

Merci ! Youpi

(pour le lien de téléchargement... il n'y en a pas vraiment : le jeu est nul en soit... a moins quelques retouches, comme toujours)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexzone.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?   Aujourd'hui à 02:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu-vidéo est-il un art ? un bel-art ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E-magination :: LA REGION ~ Forums de création de jeux ~ :: La plaine des combattants :: Articles-
Sauter vers: