~ S'évader de la banalité... Et entrer dans l'imaginaire ! ~
 
AccueilGuelnika, le site de E-m !S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Floya
Show-yan fan Lv 51
Show-yan fan Lv 51


Nombre de messages : 6470

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Dim 19 Jan 2014, 13:20

Tu es sûr que c'est la version censuré ? Y'a quand même des scènes. Ta qu'a prévenir un peu plus (genre mets en gras, enfin c'est déjà écrit sur la vidéo elle même donc bon, ça à ta guise.) et mets sous balises spoiler. Ca peut toujours intéresser. (Wtf la BA n'empêche. Ca va être super mal vu ou au contraire, je sais pas.  Razz )

Wtf aussi l'intro. Ca a l'air d'avoir pris un petit coup de vieux tout de même. Et c'est étrangement glauque. AlexRoiToc
Revenir en haut Aller en bas
http://floyanosekai.blogspot.com
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Dim 19 Jan 2014, 13:34

À la base, le film, c'est un seul film de 5h40. Mais pour des raisons de distribution, il a été scindé en deux parties, et pleins de scènes ont été coupées, ce qui ramène le tout à 4h00 de film (oui, 1h40 de film a été coupé au passage). Un peu normal, vu qu'apparemment, il y a beaucoup de scènes un peu chaudes en gros plan.

À part ça, oui, c'est bien la version censurée. ^^ Dans la bande-annonce originale, t'as une image subliminale d'appareil génital féminin en première image de la bande-annonce et une petite gâterie un peu plus loin… J'ai préféré vous épargner ça. AlexRoiToc (Et de toute façon, je n'aurais pas eu le droit de la mettre ici ; et la vidéo de mon post aurait été supprimée, ce qui aurait été logique et compréhensible.)

Comme tous les films de Lars Von Trier, j'avais déjà envie de le voir à la base, parce que ce mec a un style très fort et qu'il arrive à tout transformer à sa sauce. Avec le statut bien subversif du film et les nombreuses éloges que j'ai entendues de mecs que je suis couramment (dont Durendal et Le Fossoyeur de Films) et avec lesquels je suis en accord sur pas mal de choses, ça me donne d'autant plus envie de le voir. ^^ Rien que la scène avec Uma Thurman est absolument géniale, apparemment. Et d'après ce que j'ai entendu, le film joue sur un triple-tableau malaise/drame/humour noir très réussi.

(C'est bon, j'ai mis en spoiler. :p)

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 20 Jan 2014, 22:31

Fog, de Carpenter, dans 20 minutes, sur Arte.
Pour KoZzY. :p T'as même la VOSTF, et ce ne sera probablement pas recadré (tant mieux !).
Pas son meilleur, mais ça peut t'intéresser quand même. ^^

____________
Revenir en haut Aller en bas
Empty
Mangeur de manettes Lv 65
Mangeur de manettes Lv 65


Nombre de messages : 16363
Age : 30

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 20 Jan 2014, 23:53

Je l'ai regardé déjà deux fois dernièrement mais c'est sympa de m'avoir prévenu Smile

____________
Revenir en haut Aller en bas
http://e-magination.jeun.fr
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 20 Jan 2014, 23:56

Ah ah, j'aurais dû m'en douter. :p
Il y a un Carpenter que tu n'as pas vu ? … ^^

____________
Revenir en haut Aller en bas
Empty
Mangeur de manettes Lv 65
Mangeur de manettes Lv 65


Nombre de messages : 16363
Age : 30

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mar 21 Jan 2014, 00:00

Je viens de checker la filmographie:

Je n'ai pas vu DarkStar (de 1974), Les Aventures d'un Homme Invisible (1992) et je ne pense pas avoir vu Starman non plus (de 1982).

Sinon tout le reste, déjà vu et revu =]

____________
Revenir en haut Aller en bas
http://e-magination.jeun.fr
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mar 21 Jan 2014, 01:15

WTF ?!
Je viens d'apprendre l'existence d'un documentaire sur Lovecraft avec Carpenter et Del Toro dedans.
Je VEUX voir ce film ! Pour le nom du film, c'est Lovecraft : fear of the unknown, réalisé par Frank H. Woodward.

Sinon, à part ça, tu peux apprendre des trucs sur l'art des effets spéciaux basés sur le maquillage au cinéma dans Fantastic Flesh, avec pas mal de grands noms à l'affiche (John Carpenter, Wes Craven, Joe Dante, Frank Darabont, John Landis, Simon Pegg, Robert Rodriguez, George Romero, Eli Roth, Tom Savini, Quentin Tarantino), et une affiche vraiment cool.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Ven 24 Jan 2014, 11:25

Je viens de voir LE fameux Fight Club, que tant de personnes (qui n'ont jamais vu entièrement de films datant de plus de 30 ans) mettent sans problème en tête de leurs films favoris…

Eh bien bordel, je m'attendais déjà à être déçu ; mais là, c'était vraiment pire que tout ! Le message est pourri, mais je m'y attendais déjà un peu. Ça n'empêche qu'indépendamment du message, ça aurait pu être un super film (après tout, il y a eu de très bons films de propagande nazie, du genre les Leni Riefenstahl, ou de propagande communiste russe, du genre les Sergei Eisenstein). Eh bien le film m'a donné l'impression qu'on me prenait pour un con du début à la fin, et c'était très très désagréable.

Il en reste des acteurs excellents comme à leur habitude (encore que, Brad Pitt cabotine un peu… Au fond, ça reste quand même son habitude), une narration et un scénario un peu foireux et pas franchement crédibles mais passons, une musique assez absente (en dehors de l'excellent thème des Pixies), des thèmes intéressants mais déjà abordés mille fois dans le cinéma (sachant qu'ici, ça l'est avec de très gros sabots), des personnages complètement cons pour une bonne partie (les anars rejoignant Tyler Durden ont juste changé de maître en troquant la société et la finance contre la violence et le chaos ; après, c'est assez probable que ce soit voulu… Mais c'est mal foutu quand même), de la punchline fun balancée à tout-va (avec quelques clichés au passage, malgré tout), une ambiance assez pesante et réussie, une fin archi-prévisible, des passages vraiment très drôles (Tyler Durden qui se sent exister en faisant mumuse avec les soupes : ceux qui ont vu le film auront compris), une réalisation assez variée et plutôt réussie (ç'aurait été étonnant qu'elle ne le soit pas, de la part de Fincher) mais un peu putassière et pédante par moments, un rythme un peu aléatoire avec quelques longueurs (surtout au début).

Bref, je suis déçu. Le film ne vaut vraiment pas tout le boucan qu'on fait à son propos. Maintenant, faut que je vois Old Boy, pour rester dans la thématique "films idolâtrés par les gens de ma génération". Miam Je pars avec un bien meilleur a priori. J'espère que je ne serai pas (encore une fois) déçu…

____________
Revenir en haut Aller en bas
Falco
Maker qui quitte vraiment E-m Lv 60
Maker qui quitte vraiment E-m Lv 60


Nombre de messages : 13508
Age : 25

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Ven 24 Jan 2014, 12:22

En meme temps tu regardes un chef d'oeuvre 15 ans après sa sortie, donc comment tu veux l'apprécier à sa juste valeur ?
En son temps c'était révolutionnaire, le scénario était génial, maintenant ce genre de film on en voit souvent comme tu dis, mais c'est l'un des précurseurs, et je suis persuadé que tu connaissais déjà la fin avant meme de l'avoir vu, ce qui retire une énorme partie de son intérêt

Moi je regarde les Star Wars qui passent tous les mardi à la suite sur M6, je les ai tous déjà vu, mais c'est quand meme cool de les revoir.
Je me suis fait une réflexion intéressante lors de l'épisode 3, je n'avais jamais fais gaffe mais je trouve que le passage de Anakin en Dark Vador est complètement foiré.
Je veux dire, il n'y a aucune transition, il passe du gentil héros un peu tourmenté au gros fils de p*te qui tue tout le monde, y compris des gosses, juste parce que son nouveau maitre de 5 minutes lui a demandé de le faire, j'ai trouvé ça vraiment trop gros.
Je pense qu'il aurait fallu faire une transition plus importante, parce que là le "ouais les gens me font pas confiance, et je fais des reves ou je vois ma gonzesse mourrir, gonzesse que je tue limite à la fin" pour justifier le basculement... bof.

____________
"Listen now, you don't understand
That's not the point of Christmas land"
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Ven 24 Jan 2014, 13:11

Je regarde bien des chefs-d'œuvres 111 ans après leur sortie (je parle du Voyage dans la Lune de Méliès, que j'ai vu l'année dernière). Si le film ne tient pas 15 petites années avant de périmer, c'est que décidément, il n'a rien d'un chef-d'œuvre.
Des films critiques de la société de consommation et de la finance, avant 1999, il y en avait déjà eu des tonnes et des tonnes. Rien que mai 68 est basé sur ça, et de nombreux films sur le sujet était sorti avant ET après. Déjà Erich von Stroheim faisait ça en 1924, avec le film Les Rapaces. Et je ne parle même pas de L'Argent de Marcel L'Herbier, sorti en 1928, de Mille milliards de dollars d'Henri Verneuil, sorti en 1982 ou même de Wall Street d'Oliver Stone, sorti en 1987. Et je peux t'en sortir encore pleins comme ça, j'ai juste pris les premiers qui me venaient à l'esprit…
Pour la toute fin : non, je ne la connaissais pas. Pour le twist qui se passe au début du troisième tiers du film : j'avais entendu dire que c'était des problèmes d'identité au niveau des persos, mais franchement, je n'étais sûr de rien, je ne le connaissais pas explicitement.

Pour la transition sur Star Wars : tout à fait d'accord avec toi. Mais bon, j'ai toujours eu du mal avec la prélogie, pour tout un tas de raisons, dont le fait que ce soit Lucas qui soit à la réa'…

____________
Revenir en haut Aller en bas
AlexRE
Admin trop trizo Lv 65
Admin trop trizo Lv 65


Nombre de messages : 29430
Age : 29

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Ven 24 Jan 2014, 14:07

Concernant Fight Club >> Je l'avais vu il y a 10 ans et j'en garde pas un souvenir ouf non plus, même s'il y a effectivement des passages amusants. Je ne me doutais pas de la fin par contre, mais j'avais encore une faible culture cinématographique à l'époque.

Concernant Star Wars 3 >> J'avais pas du tout aimé ce film et avoir revu des extraits à la télé avant hier confirme cela. Ce que tu dis Falco est la chose qui m'a le plus dégouté en sortant du ciné, il y a beaucoup de choses qui me semblent pas crédibles dans ce film. Et puis Anakin-Emo c'est relou au bout d'un moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexzone.net
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 25 Jan 2014, 23:32

WTF ?!
Cette phrase dit tout :
Hunky-Dory a écrit:
Smaïn, Mike Tyson et Lorie à l'affiche du premier film algérien d'arts martiaux. Je crois qu'il n'y a rien à ajouter, cette phrase se suffit à elle-même.
fufu

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 17:10

@Ayame a écrit:
Le TPE on avait pris un sujet à la base d'Histoire auquel on a rajouté la petite sauce du passionné: ça a donné Les Témoignages Historiques à travers le Cinéma.
Cooooool. bave
Vous avez parlé de Leni Riefenstahl et Sergueï Eisenstein, j'espère ? ^^
Y a aussi moyen d'infiltrer un p'tit (ou grand) Hara-kiri de Masaki Kobayashi pour parler du contexte du Japon au début des années 1960. :p
Remarque, c'est quand même pas mal giga-large comme sujet. ^^


@Daragonis a écrit:
Tu fait tes TPE avec des types que t'aimes pas ?  Note
Je n'avais pas eu le choix, à vrai dire. Nerd Sang
(Et au-delà de ça, je peux apprécier des personnes sans être d'accord avec elles. Heureusement, d'ailleurs. ^^)

@Daragonis a écrit:
Je suis le seul à mettre continuellement des deadlines à mon équipe et à virer du groupe ceux qui les respectent pas ? angel
On dirait bien. <_<
De toute façon, c'est assez classique, le coup du groupe où il y en a un qui fait tout et les autres qui s'en foutent. J'ai même connu un binôme, l'année dernière, qui ne venait même pas aux réunions de projet et qui n'a même pas touché à un crayon ou écrit la moindre ligne de code sur un projet de programmation Web. La dernière fois que je l'ai vu avant la soutenance où il n'est pas venu, il jouait sur Kongregate. C'est dire. (Pourquoi je m'étais mis en binôme avec lui ? Étant arrivé dans un TD où je ne connaissais personne ou presque, je me suis mis avec lui (ç'aurait pu être n'importe qui d'autre), et je crois que je suis tombé sur la pire personne possible dans le TD… Moi et ma chance…)


@Choco-sama a écrit:
Plus jamais nous ne te regarderont de la même manière.
Le pire, c'étaient quand même les photos trashs avec des b*tes non-floutées partout. Nerd Sang
Non mais sérieux, t'es pas fou de mettre l'intégrale des images de l'arrière-boutique de Têtu sur le forum, KoZzY ?! … Nerd Sang

____________


Dernière édition par Blizzard le Sam 01 Fév 2014, 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 17:39

Pas vraiment Blizzard, on devait parler de la Shoah en fait (sinon le sujet était bien trop vaste et vu que personne d'autre dans le groupe n'était intéressé par les récits de l'unification du Japon, notre charmant instituteur nous a proposé un thème autrement plus original, n'est-ce pas?).
Bref, pas de ciné nippon.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 17:52

FUUUUUU. J'avais peur de ça, justement.
C'est dommage de devoir faire un exposé sur ça. C'est vraiment le sujet chiant par excellence, à mon sens. Sad

Du coup, je suppose que vous avez parlé d'un certain film de Lanzmann, idem pour Benigni, Resnais, Polanski ou même Spielberg, non… ? Le moins chiant de tous, à la limite, ça doit être celui de Chaplin, qui est en plus culotté étant donné la période (alors que tous les autres viennent bien après, donc passent pour la plupart pour des gros films opportunistes réalisés en vue de rafler toutes les récompenses (oui, le jeu de mots est volontaire)).

____________
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 18:43

Ok, gros pouce levé pour le jeu de mot.

Effectivement, on est passé par tous les gros classiques (et Dieu sait que je tiens en horreur Spielberg qui surf sur les tendances comme l'espèce d'opportuniste qu'il est) et à la limite, même si j'aime beaucoup La Vie est Belle et Le Pianiste (et la carrière de Polanski en général et surtout Rosemary's Baby), j'avoue que de faire une étude contextuelle développée, ça ma purement et simplement gavé...
En revanche, pas de Lanzmann au programme, ni de Resnais.

Ce qui me surprend, c'est que malgré mon insistance, personne n'a voulu parler d'Holocauste, la série de films avec Meryl Streep et Fritz Weaver.
D'ailleurs, les trois quarts de mes propositions ont été rejetées. De fait, pas de Dictateur, pas de La Passagère, pas de Au Revoir les Enfants, et pas d'extrait de Fortunat Sad

On a eu du Spielberg, du Polanski, Benigni, Nuit et Brouillard et tous les trucs qu'on a tous vu 20 fois...

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 19:40

C'est dommage pour Au Revoir les Enfants… En plus, ça aurait été l'occasion de parler d'un très bon auteur français (Louis Malle). Et pour Le Dictateur, c'est vraiment con étant donné que le film est contemporain au phénomène qu'il décrit (il est sorti en 1945 si je me souviens bien).

La Vie est belle, j'avais bien apprécié le film sur le coup ; mais après coup, je trouve le film tellement indigent et lourd, lourd, LOURD. Bordel. Tout est fait avec des gros sabots dans ce film. Ce n'est pas possible de faire un tire-larmes plus lourdingue, vraiment. Par contre, j'adore le La Vie est belle de Capra, qui limite parle mieux du nazisme durant une assez courte ellipse que le film de Benigni.

Le Pianiste, j'ai trouvé ça grotesque. Vraiment. Surtout la scène avec l'handicapé. Le film m'a littéralement saoulé tellement il déballe son lot de gros clichés, de manichéisme foireux et de personnages à la psychologie d'une pierre. Ça doit être le seul film de Polanski que je déteste littéralement, viscéralement. Et pourtant, je répète sans cesse que ce n'est pas le fond qui prime, que Leni Riefenstahl a fait des supers films de propagande nazie. Mais vraiment, tout dans ce film me débecte : sa narration foireuse, ses personnages plats, ses acteurs qui jouent comme des cruches, son rythme archi-lent, sa musique soit invisible soit tire-larmes, même sa réalisation est globalement bancale (pour une fois avec Polanski). Malgré tout, je reconnais quand même une fulgurance au film (forcément, avec Polanski derrière…). C'est la fameuse scène du piano. Tout est parfait dans cette scène : l'éclairage, l'ambiance, la tension, les personnages, les lieux et bien évidemment, la musique. Vraiment tout. Et faire une dizaine de minutes dans une unique salle, avec uniquement deux personnages dont un qui joue du piano et l'autre qui écoute, tout en étant profondément attentif à chaque petite note, chaque petit mouvement de main du pianiste… Fallait vraiment Polanski derrière la caméra pour que ça rende bien.

(Au fait, l'Alain Resnais dont je parlais, c'était justement Nuit et BrouillardWink )

____________
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 19:56

Ah ouais, tu parlais d'un documentaire, pas d'un film. Bah, de toute façon, parler de Nuit et Brouillard dans un devoir sur la Shoah, c'est devenu tellement banal que je me demande si les correcteurs te retirent pas un point chaque fois que tu le mentionnes.

Le Pianiste, je ne l'ai pas revu depuis l'exposé mais j'en gardais un très bon souvenir. Bon, après, je l'avais regardé après Schindler (qui lui m'avait saoulé) alors peut-être n'étais-je pas tout à fait objectif.

Et quant à La Vie est Belle, alors certes, on joue du violon pour attirer la goute à l'oeil, mais j'avais franchement accroché. Mais faut dire que j'ai la larme facile.

Tiens, exemple: ma famille adore les films catastrophes. Du coup, ils ont fait l'acquisition de The Last Day (un film coréen) que finalement personne n'a aimé. Il a donc atterri chez moi, et j'ai personnellement adoré, justement parce que c'est un pur tire-larme bien efficace.

Grosso-modo, le film se divise en deux partie. Plus d'une heure de présentations des personnages au quotidien et une petite vingtaine ou trentaine de minutes sur le Tsunami (sensé être le centre du film catastrophe).
C'est cette première heure de film qui a rebuté ma famille alors que, sans elle, le pic émotionnel dans la deuxième partie du film ne pourrait pas être atteint.

Et c'est là ce que j'aime dans le cinéma coréen; ils ont un code cinématographique bien à eux, totalement différent des codes du cinéma hollywoodien (fusse-t-il mainstream ou pas). On peut même dire qu'ils n'ont aucun code, le choix des éléments du film dépendent de son réalisateur. Une liberté totale dans la réalisation.

Au final, dans The Last Day, on met en avant le caractère humain des protagonistes alors que dans un film américain (prenons 2012, Le Jour d'Après, Le Pic de Dante et autres...), le film tournerait purement et simplement autour de la catastrophe en cours (ou à venir).

Au passage, le meilleur film catastrophe américain, pour moi, c'est Deep Impact.

Mais on s'est éloigné du sujet.
Mais tout ça pour dire, putain, j'aurai aimé pouvoir parler du cinéma asiatique dans mon TPE Sad



PS: Désolé, je cherchais juste une excuse pour parler du cinéma coréen. J'ai honte  Crying or Very sad 

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 20:34

Ba non, c'est très bien de parler du cinéma coréen. :p
Nous sommes dans le topic flood du forum. Ici, nous pouvons parler de tout. Alors tant mieux d'aborder ce sujet. ^^
T'façon, suffit de voir Infernal Affairs pour voir que les coréens, ils savent faire du cinéma. (Oui, j'ai cité l'un des films coréens les plus connus, c'est volontaire. :p)

Même pas une petit pensée pour Hitchcock et son excellent Les Oiseaux ? ^^
Le meilleur film catastrophe, t'façon, y a pas à chier trois pancakes dans la semoule, c'est Birdemic. bave
L'une des meilleures scènes de Birdemic, que vous pouvez regarder sans rien vous spoiler :



C'est du bon, hein ? bave

Alex et ses smileys

Sans blague, si vous voulez un film WTF unique très "on adore ou on déteste" plus ou moins catastrophe et récent, il y a Leviathan, vraiment ultra-expérimental et assez fascinant :


____________
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 20:50

Leviathan je le connaissais pas celui-là. Faudra que j'essaye Very Happy

Infernal Affairs, d'un autre côté, il est tellement bon qu'on peut le manger à n'importe quelle sauce. Gros pouce levé à Scorsese et son excellent Les Infiltrés qui, tout en respectant les codes du cinéma hollywoodien, arrive quand même à pondre une énorme perle d'ingéniosité et de bon goût.

Pouce baissé en revanche pour Spike Lee et son Old Boy honteusement photocopié de l'original de Park Chan-wook.
Et c'est dommage d'ailleurs, parce que je l'attendais assez impatiemment celui-là (étant donné que son original est un de mes films préférés). J'étais curieux de savoir comment un américain pouvait se représenter le film, mais au final, rien du tout. Limite du plan par plan, c'est strictement le même film avec des acteurs beaucoup moins convaincant. Josh Brolin n'a même pas le quart du charisme de Choi Min-sik...

'fin c'était très décevant Sad

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 21:01

Je n'ai toujours pas vu Les Infiltrés.
Apparemment, il est quand même moins bon qu'Infernal Affairs, bien que réussi quand même, t'en penses quoi ? ^^"
Je veux dire… Lequel préfère-tu ?

Pour Old Boy, c'est drôle, j'en parlais justement dans le topic cinéma. ^^
Je disais en gros qu'avec Fight Club et Pulp Fiction, c'est le seul film très estimé par une grosse majorité des gens de ma génération, et qu'il ne me restait plus que celui-ci à voir pour compléter le trio (sachant que j'ai trouvé Fight Club assez mauvais et Pulp Fiction plutôt réussi, bien que je ne sois pas dingue de Tarantino).
J'en attends beaucoup. J'espère qu'il ne me décevra pas.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 21:22

J'aime très moyennement Fight Club, et Pulp Fiction est excellent mais, à mon sens, largement moins bon que Jackie Brown, également de Tarantino.

Quant aux Infiltrés, je ne vais absolument pas être objectif pour le coup. Disons que celui-ci est difficile à mettre en parallèle avec son original; disons qu'on peut les prendre comme deux films différents, chacun ayant énormément de points positifs.
Donc, d'un point de vu strictement personnel, j'ai préféré Les Infiltrés. Déjà, parce que je suis un énorme fan de Martin Scorsese. Et de deux, à cause de DiCaprio qui, autrefois, était typiquement le type d'acteurs à nenettes que je détestais. Et c'est justement Scorsese qui, je trouve, arrive le mieux à exploiter son talent. Que ce soit dans Aviator (même si je n'ai pas accroché le film, reconnaissons que DiCaprio est brillant), Le Loup de Wall Street (à voir si ce n'est pas encore fait), Gangs of New York, ou Shutter Island (mon préféré), chacune des collaborations DiCaprio-Scorsese à donné des résultats brillants.

Et ces depuis ces collaborations que je trouve que l'étendard des rôles de DiCaprio s'est élargi. Blood Diamond, Mensonges d'Etats, Inception, Django Unchained, ou encore Gatsby le Magnifique, je pense que tous ces films n'auraient pas pu être fait avec DiCaprio si Scorsese n'avait pas réussi au mieux à développer son talent.

Pour en revenir aux Infiltrés, je disais donc que c'est un film qu'il faut prendre complètement à part, et non comme un bête remake d'Infernal Affairs, avec un contexte typiquement américanisé de gangster irlando-américains (menés par l'excellent Jack Nicholson).

Le scénario, convenons-en, reste similaire, un flic infiltré dans la mafia, et un mafieux infiltré dans la police, avec le jeu de cache-cache original. Et là ou on sent vraiment la différence entre les films, c'est vers la fin.

Enfin bref, je disais donc que je préfère les Infiltrés parce que je suis un grand fan de Martin Scorsese. C'est un avis personnel et je trouve qu'il a parfaitement réussi à donner un oeil neuf au film, rendant brillamment hommage au cinéma asiatique sans pour autant chier une copie fusse-t-elle conforme, ou raté de Infernal Affairs.

C'est vraiment le film qu'il faut voir pour comparer.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 21:36

@Ayame a écrit:
J'aime très moyennement Fight Club, et Pulp Fiction est excellent mais, à mon sens, largement moins bon que Jackie Brown, également de Tarantino.
Justement, j'ai terminé ma vision de la filmo de Tarantino sur Jackie Brown, et je ne comprends pas pourquoi les gens disent souvent que c'est l'un de ses moins bons… Le film est vraiment excellent de bout en bout, avec des passages très drôles (par exemple, quand "tu sais qui" se rend compte qu'il s'est fait baiser… fufu ), et globalement assez fin. Peut-être a-t-il un peu moins d'âme que d'autres Tarantino, qu'il fait moins Tarantino que d'autres Tarantino, ce qui donne l'impression qu'il est moins bon que la plupart de ses autres films… Alors que pas du tout ! ^^

@Ayame a écrit:
Et ces depuis ces collaborations que je trouve que l'étendard des rôles de DiCaprio s'est élargi. Blood Diamond, Mensonges d'Etats, Inception, Django Unchained, ou encore Gatsby le Magnifique, je pense que tous ces films n'auraient pas pu être fait avec DiCaprio si Scorsese n'avait pas réussi au mieux à développer son talent.
Possible, en effet. Après, même si je ne l'ai pas encore vu, j'm'attends à être déçu de Shutter Island (semblerait que le twist final ne soit pas si excellent que ça…). Par contre, j'ai beaucoup apprécié Gangs of New York.

@Ayame a écrit:
Pour en revenir aux Infiltrés, je disais donc que c'est un film qu'il faut prendre complètement à part, et non comme un bête remake d'Infernal Affairs, avec un contexte typiquement américanisé de gangster irlando-américains (menés par l'excellent Jack Nicholson).
Justement, j'adore Jack Nicholson. Donc je l'attends un peu au tournant. Logique : quand on adore un acteur, on attend beaucoup de lui.

@Ayame a écrit:
Le scénario, convenons-en, reste similaire, un flic infiltré dans la mafia, et un mafieux infiltré dans la police, avec le jeu de cache-cache original. Et là ou on sent vraiment la différence entre les films, c'est vers la fin.
Yep, j'avais déjà entendu dire que la fin était différente.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 22:14

T'inquiète pas pour Nicholson, il va très bien, et est parfaitement à sa place dans ce film.

Personnellement, ce qui me séduit dans Jackie Brown, c'est ce côté typique du cinéma des années 70 (notamment les films dits de Balxploitation) et ses nombreux points communs avec le cinéma de De Palma. Mais on y retrouve pas mal la patte de l'auteur aussi. Du genre, on passe plusieurs fois la même scène du point de vu des différents personnages (une technique adorée de Tarantino) qui le met bien à sa place dans la filmographie du bonhomme.
Bref, je ne pige vraiment pas d'où vient le manque d'attachement des fans du réalisateur pour ce film Sad

Pour Shutter Island, le plus intéressant dans ce film, c'est le jeu des acteurs et notamment l'extrème-extrème-extrème-extrème mini second rôle d'Elias Koteas (un acteur que j'aime particulièrement dans La Ligne Rouge) qui est d'un charisme magistral qui détrône tous les mal burnés du cinéma (c'est bien de toi que je parle, John Cusack).
Et finalement, le film est mené d'une main de maître qui te font passé le film à la vitesse de la lumière, sans en perdre une seule miette, avec des moments grave flippant. Du genre l'exploration du Bâtiment C, très probablement inspiré par les meilleurs Survival Horror ou le cinéma d'épouvante des années 80.

Donc, celui-là aussi, c'est a regarder une fois dans sa vie, surtout pour le côté "réalisation".

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 22:44

Ah ah, La Ligne rouge, encore un film que je n'ai toujours pas vu mais que j'ai prévu de voir. :p
C'est bien le film de Terrence Malick, c'est ça ? J'ai entendu des échos très divergents sur ce film. Mais apparemment, beaucoup lui reconnaissent sa photographie léchée. Je n'ai même pas vu une image du film, alors je ne peux pas t'en dire beaucoup plus à son propos… J'en ai juste lu des commentaires et des critiques. Il y a beaucoup d'émotion dans le film, j'crois, non ? …

De Palma, par contre, je déteste littéralement son cinéma. Que ce soit Scarface ou Les Incorruptibles, je trouve le film putassier tellement c'est racoleur (par exemple, la scène de la tronçonneuse dans Scarface ou le clin d'œil foireux au Cuirassé Potemkine avec la scène de la poussette des Incorruptibles). J'attends de voir L'Impasse (qui serait soi-disant son meilleur film) pour me décider quant à sa filmo ; mais pour ce qui est de ceux classés 2ème et 3ème de sa filmo (que j'ai cités précédemment), j'ai vraiment beaucoup de mal à voir ce qui est si "génial" dedans (il y a aussi Phantom of the Paradise et Blow Out qui seraient "pas mauvais" de lui)… Pour dire, je le mets dans mon top des réalisateurs les plus surestimés, avec Luc Besson, Roland Emmerich, Michael Bay, Matthieu Kassovitz et George Lucas.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 01 Fév 2014, 23:25

Michael Bay est simplement mauvais.

Pour De Palma, roooooooooh ! Phantom of the Paradise c'est LE film à voir absolument. Ca éclate largement les Incorruptibles (même si je trouve que De Niro est vraiment très bon dedans) ou Scarface (auquel je n'ai jamais attribué aucun crédit... merde, j'aime tellement plus le Parrain).

La Ligne Rouge est vraiment blindé d'émotion. Ce qui déplait fortement en général dans le film, c'est qu'on apporte beaucoup de crédit aux voix off qui sont des manifestations du psyché des personnages. Moi j'ai beaucoup aimé, ça me rappel assez Platoon.
Du coup, en suivant ces voix off, on se rend compte de l'évolution psychique des personnages, et je trouve ça assez grandiose. Donc, même si Terrence Malick est loin d'être de mes réalisateurs favoris, celui-ci se démarque.

Quant aux réalisateurs surestimés, on oublie Tim  Burton qui, dans les années 90 sortaient d'excellents films mais qui régulièrement aujourd'hui sort des films incroyablement mauvais. Et parfois, il nous montre qu'il a encore de la ressource en sortant un film très efficace, genre Frankenweenie qui était un pari assez risqué puisque réadaptation d'un de ses propres court métrage.
Au final, il se révèle être un excellent film d'animation rendant grandement hommage au cinéma d'Horreur. Mais c'était l'exception. Parce que tu m'excuseras mais aussi bien Alice aux Pays des Merveilles, Dark Shadow, Charlie et la Chocolaterie ou la Planète des Singes, c'est vraiment des films très très très moyen.


Edit: Mais en fait je sais pourquoi j'ai déjà eu l'impression de te parler ! C'est parce qu'on est des copains sur Faceuboukeuh !

____________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Aujourd'hui à 09:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E-magination :: LE VILLAGE ~ Forums de la communauté et de discussions ~ :: La Taverne-
Sauter vers: