~ S'évader de la banalité... Et entrer dans l'imaginaire ! ~
 
AccueilGuelnika, le site de E-m !S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
AlexRE
Admin trop trizo Lv 65
Admin trop trizo Lv 65


Nombre de messages : 29430

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mer 08 Mai 2013, 02:54

Je viens de voir le film Le Skylab. C'était bien pourri genre très très pourri.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexzone.net
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mer 08 Mai 2013, 03:04

@Daragonis a écrit:
Je l'avais vu il y a je crois une bonne année, à mon sens habituel de plonger à fond dans une histoire, je me limite rarement à un simple "mes yeux étaient mouillés".
Bon ok, j'avoue, j'ai versé une larme. Mais rien qu'une seule, d'abord.
:x

@Daragonis a écrit:
En fait j'ai trouvé le film super touchant, rien que le début du film est déjà une expérience assez ...étrange, bon comme tu n'as même pas parler du début j'en ferais de même mais grosso-modo j'ai plus où moins un avis proche du tiens, j'ai vraiment accroché à ce film, et je ne peux que soutenir ce mouvement d'incitation à le regarder (après, il ne plaira pas à tous le monde, c'est garanti).
Au pire, on peut toujours en parler via balises "spoiler". Wink


Alex RoiEsper a écrit:
Je viens de voir le film Le Skylab. C'était bien pourri genre très très pourri.
Déjà, rien que le titre sent le bon gros navet bien moisi. J'savais pas que t'étais amateur de navets, Alex. :fier:
Si t'aimes aussi les bons gros nanards, j'ai une bonne liste pour toi si tu veux. :fier:

____________
Revenir en haut Aller en bas
AlexRE
Admin trop trizo Lv 65
Admin trop trizo Lv 65


Nombre de messages : 29430
Age : 29

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mer 08 Mai 2013, 07:31

J'ai dit que c'était nul hé ho hé ho ! Boudin boudin
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexzone.net
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mer 08 Mai 2013, 19:56

Peut-être. Mais rien que le titre aurait dû te dissuader d'aller le voir. Boudin boudin
C'est comme… voir au loin un gros truc marron, par terre, dans la rue, et croire que ça va être de l'or. Prout lol caca

____________
Revenir en haut Aller en bas
AlexRE
Admin trop trizo Lv 65
Admin trop trizo Lv 65


Nombre de messages : 29430
Age : 29

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mer 08 Mai 2013, 20:22

On m'a forcé à le voir, mais j'aurais pas osé sinon, effectivement. Owi toutafé olala
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alexzone.net
Daragonis
Maker de Légende Lv 52
Maker de Légende Lv 52


Nombre de messages : 4523
Age : 19

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mer 08 Mai 2013, 23:30

Voilà, une petite virée au cinéma pour voir le dernier Iron Man 3... Y'a à dire dessus, beaucoup... Beaucoup trop...

Alors déjà, ce que j'en ai pensé... Je suis parti avec une bonne impression en fait... J'avais vu des petites critiques dessus, celle de Benzaie, et de VoxMakers, qui étaient relativement... optimiste. Je ne savais trop quoi en penser, hautement dessus par les deux autres, objectivement le 1 et le 2 n'étaient pas mauvais... Mais il y avait une quantité abjecte de mauvaise choses ici et là... qu'ils ne rentrèrent pas dans mon petit cœur hideux de fan marvelique.

Là, c'est autre chose, le film n'est CLAIREMENT PAS dans le même genre que les précédents, déjà changement de réalisateur qui se voit : Shane Black à présent (l'arme fatale, last action hero, kiss kiss bang bang, il a même joué en tant qu'acteur dans Predator 1.) Bref un mec qui sait ce qu'il fait... La tournure qu'à pris le film est donc probablement dû à lui...

Déjà, le héros, (j'informe qu'à partir d'ici, il vaut mieux connaître un minimum ce qu'il s'est passé dans les 3 films précédents (c'est à dire Iron man 1, Iron Man 2 et Avengers, ce dernier étant en fait un élément qui rentrera fortement en ligne de compte, car grosso-modo c'est ce qui rendra cette histoire possible...). Donc je disais, Tony Stark, qui était dans les épisodes précédents un beau gosse, connard, riche, se la pète, un peu idiot, ventard... Bref un Anti-Héros, qui dans les deux premiers films avaient des bon côtés... Robert Downey Jr. a qui se rôle collait super bien, et qui le jouait super bien, était grosso l'un des rares trucs cools...
Donc le point intéressant, c'est ce changement de comportement suites aux évènements traumatisants d'Avengers, qui le rendent extrêmement parano, ils passent ses journées à bosser sur des prototypes de nouveaux équipements pour se préparer à toute éventualité, car il a la frousse qu'un truc pire arrivera... Donc on part sur un personnage avec une psychologie vraiment sympa cette fois, souffrant, beaucoup moins sûr de lui, ses petites blagues au mauvais moment sont ici bien placés et suffisamment rares pour vraiment avoir leur effet, par juste rendre le personnage crétin.

L'autre excellente décision du film fait partie de l'évidence...Après les gentils : Les méchants. Et là, on est servie... Bon petit spoil, pas énorme car vous l'apprenez vite dans le film mais si vous souhaitez :
ATTENTION, SI C'EST ENTRE SPOILER, C'EST PAS POUR RIEN!
Spoiler:
 
Donc ce petit méchant a déjà une sacré classe, un charisme qui est vraiment bien retranscrit dans le film, et ses pouvoirs ouvrent à quelques chose de largement différent que les vieilles armures méchantes des deux autres opus. En effet on a en face de nous un ennemi qui ne peut que repousser aux derniers retranchement notre héros déjà parano, psychologiquement dérangé et déprimé, vu qu'ils sont parfaitement adapté à envoyé à la casse des armures.

De manière générale, le film est plein de bonne surprises, le rythme y est très (trop?) important, personnellement je juge cela comme étant un bien, étant donné qu'on a déjà deux épisodes consacrées à faire connaître le personnage, il est temps qu'il vivent des trucs et soit poussé à bout non de dieu! Autant dire contrairement au dernier Batman, on a ici 2h15 de film qui s'enchaîne à un rythme effréné et ça n'arrête pas à un seul moment. Les scènes d'action sont excellentes, tendues, bien aggresives et loin du schéma des autres épisodes (Iron Man n'ayant en fait que rarement son armure sur lui...Celle-ci se faisant d'ailleurs aisément neutraliser par les méchants...) On voit donc dans l'épisode l'homme dans l'armure, la tête qu'est sensé être Stark, et pas juste un mec qui bourrine dans son armure et ça passe.

Bref, il est génial ce film love Plein d'actions, de suspense, de scènes sympa... Il s'y trouve également des bousculades assez énormes, mais je tairais ça^^
En tout cas je vous le conseil, probablement le meilleur Marvel sorti à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 11 Mai 2013, 02:48

Putain. PURÉE. J'viens d'apprendre la mort d'un des plus grands du cinéma, Ray Harryhausen. Il est mort mardi dernier. C'est honteux que les médias n'en aient pas plus parlé que ça. Ce maître du cinéma a influencé Cameron, Lucas, Jackson, Landis (réalisateur du clip de la principal musique de l'album le plus vendu de tous les temps, ce n'est pas rien, quand même !), Spielberg et Burton, dont on parle sans arrêt. Ainsi que tant d'autres. Drôle de coïncidence, Le Fossoyeurs de Films venait juste d'en parler, six jours avant sa mort… Paix à son âme. C'est un très grand qui vient de mourir.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Dragongaze13
Maker de Légende Lv 49
Maker de Légende Lv 49


Nombre de messages : 3882
Age : 19

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 11 Mai 2013, 13:55

Potiron. SALSIFIS. Mille mort dans un seul immeuble au Bangladesh et on parle pas de Ray Harryhausen, sapristi !

(M'enfin dans la logique des choses, on a bien parlé de A. Winehouse..)
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Sam 11 Mai 2013, 14:14

Non mais ça m'énerve, cette logique qui consiste à toujours chercher un cas plus grave pour déconsidérer le cas présent.

Excuse-moi mais si on a parlé de la mort d'un mec comme François-Xavier, j'trouve ça hyper irrespectueux de s'en foutre de celle du maître du cinéma qu'était Ray Harryhausen.

De toute façon, le simple fait de savoir que 50 milliards d'animaux sont abattus en abattoirs par l'homme, chaque année, suffit à me faire relativiser tous les chiffres mettant en avant un nombre de morts, à côté.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Dim 26 Mai 2013, 22:26

Oh purée. fan hystérique

Arte commence dès ce soir un cycle Star Trek et diffuse, d'ici le 3 juin, tous les Star Trek cinématographiques du premier épisode au huitième (sans le septième). Juste après, vous pourrez également vous faire le onzième Star Trek, celui de J. J. Abrams sorti en 2009, diffusé le 6 juin, sur NT1.
Smile

Et au fait, y a-t-il des trekkers, ici ?
cactus smile

____________
Revenir en haut Aller en bas
Empty
Mangeur de manettes Lv 65
Mangeur de manettes Lv 65


Nombre de messages : 16363
Age : 30

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 27 Mai 2013, 12:18

J'ai essayé ... Je me suis dit "KoZzY, t'es un geek, faudra bien, un jour, te confronter à l'inévitable !"

Du coup j'ai lancé la première saison de la première série Star Trek, j'ai regardé quelques épisodes et ... Non, je n'appartiens définitivement pas à ce monde étrange fufu

Je me suis quand même lancé la Colère de Khan, histoire de pas mourir idiot. Je dois dire que ce film n'est pas si mauvais, l'ambiance est chouette et surprennement cohérente pour du Star Trek, mais bon, ça reste un peu (beaucoup) trop kitsch pour susciter chez moi un réel intérêt =]

____________
Revenir en haut Aller en bas
http://e-magination.jeun.fr
Daragonis
Maker de Légende Lv 52
Maker de Légende Lv 52


Nombre de messages : 4523
Age : 19

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 27 Mai 2013, 18:09

T'en fait pas, être Geek c'est un faux terme, il faudrait que tu puisses regarder MLP:FIM avec plaisir, t'es sur d'accepter ça? fufu
J'ai jamais vu de Star Trek, j'ai jamais essayer, j'ai pas envie... Bon ça fait un peu fermé j'avoue faudrait que j'essaye quand j'aurais le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Floya
Show-yan fan Lv 51
Show-yan fan Lv 51


Nombre de messages : 6470
Age : 19

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 27 Mai 2013, 18:53

Est ce que tu viens de mettre les bronies au même stade que les Geek?

Je crois que t'a mal saisis quelque chose.

____________
◅ Cliquez !
Revenir en haut Aller en bas
http://floyanosekai.blogspot.com
Choco-sama
Fan traître de harusame lvl 69


Nombre de messages : 13683
Age : 29

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 27 Mai 2013, 19:52

Je plussoie Floya

____________
@Zim a écrit:
voire les super-hardcore-poke-nerds genre Choco



"Quand j'ai faim, hop, un voisin!"

Derniers Pokemons Chromatiques/ Shiney capturés: Ningale/ Axoloto/ Herbizarre/ Maracachi/ Golemastoc
Revenir en haut Aller en bas
Daragonis
Maker de Légende Lv 52
Maker de Légende Lv 52


Nombre de messages : 4523
Age : 19

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 27 Mai 2013, 20:36

Alors plussoyons ensemble... Franchement Dara t'es un boulet! Tu sors!...

Ben c'est cool MLP^^ Enfin moi j'aime bien, en quoi ça ne pourrait faire partie d'une "culture geek", terme déjà bien idiot en soit :

"Geek (/gik/), parfois francisé en « guik » est un terme d'argot américain, qui désigne une personne extrêmement pointue dans un domaine précis "

Donc le fait de dire ne signifie en aucun cas un attachement à l'internet, à l'info où à tout ça, donc le terme en lui-même est relativement dû aux mœurs de l'époque plus qu'à une vérité générale et... Comment ça je cherche à me justifier? Pas le moins du monde, vous vous méprenez! Je veux simplement dire qu'il n'y a pas de raison de vouloir séparer deux éléments qui peuvent être réunit. Le délire fonctionne de la même façon, par le même procédé. En tout cas en tant qu'être friand de MLP je ne comprends pas, Geek n'ayant aucune signification réelle, c'est assez moyennement utile de souhaiter oui, où non lui attacher quelconque notions...
Oui oui, je viens de dire que ça sert à rien de faire ce que je viens de faire. Mais tout ce qui est inutile est indispensable, sinon la vie serait malheureuse toussa toussa.

Bon là je sort vraiment, je suis perdu^^
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mar 28 Mai 2013, 02:20

Attention, pavé en approche.


C'est bon ? Alors commençons et reprenons le sujet à zéro : d'où vient le mot geek ?

Peu de gens le savent, mais c'était à la base un mot allemand (gecken, si je me souviens bien) utilisé au XVIIIème siècle pour les fameux "freaks" des cirques (auxquels Tod Browning a d'ailleurs consacré un excellent film au début du XXème siècle), qu'on traduirait par "monstres de foire" en français. Au XIXème, le mot a traversé l'Atlantique et commença à être utilisé dans le même contexte en Amérique du Nord.

Longtemps, le mot a été utilisé dans un sens très péjoratif, dans les pays anglophones, pour décrire le fameux "looser" de la classe. Celui qui s'isolait et qui pratiquait des activités que seul lui appréciait (et parfois même, connaissait). Le mot a acquis un sens supplémentaire lorsqu'est paru le fameux article "The Geek Syndrom" qui mettait alors en liaison ce mot avec le syndrome d'Asperger (un autisme particulier dit de haut niveau, c'est-à-dire autisme + haut Q.I.). Les geeks, ces personnes qui s'en prenaient plein la gueule en classe, n'étaient alors finalement peut-être qu'autistes… Ce qui expliquerait leur isolement et leur difficulté à s'intégrer socialement (ainsi que leur tendance à l'érudition grâce à une mémoire souvent au-dessus de la moyenne). D'autant que de plus en plus, ces fameux geeks/aspies avaient tendance à s'intéresser à l'informatique et à la technologie à une époque où ni l'une, ni l'autre n'était répandue… (Des aspies comme un certain… Bill Gates.)


Aujourd'hui, le geek est devenu "cool". La technologie s'est répandue et a conquis le monde. Ce qui n'était l'affaire que d'une minorité est devenue celle d'une majorité. Hier, c'étaient des parias et des exclus moqués ; aujourd'hui, tout le monde veut se dire "geek". Le mot "geek" a perdu son sens "d'exclu social" et d'érudition pour le délaisser au terme proche mais néanmoins différent de "nerd". Les geeks sont alors devenus de simples "passionnés" d'informatique et de technologies, perdant toute originalité.

En réalité, je pense surtout que c'est un terme commercial pour faire vendre tout et n'importe quoi sous prétexte que c'est "geek". Que ça m'énerve, les gens qui se disent "geeks" parce qu'ils vont sur Facebook… Et je déteste ce verbe-néologisme immonde qu'utilisent certains : "tiens, ce soir, je compte geeker sur LoL"…


De ce mot découle la fameuse "culture geek". Une culture à la base marginale et originale, parfois fascinée par les nouvelles technologies (toute la partie science-fiction). Sauf qu'aujourd'hui, quand je vois qu'on classe The Lord of the Rings, Game of Thrones ou même Harry Potter dans la culture geek, je me dis qu'elle n'a franchement plus rien de marginale et d'originale… Le "geek" qui passe son temps sur Facebook, joue à League of Legends et Minecraft, regarde Noob et va à la Japan Expo avec ses potes pour acheter des goodies Naruto n'a franchement rien à voir avec le "geek" qui fait du jeu de rôle, lit du Gibson, du Asimov, du Lovecraft, du Taniguchi et du Tatsumi, joue à Touhou, vénère Doctor Who et adore le retrogaming.

'Fin bref… Tout ça pour dire que je pense qu'une certaine culture geek vaut vraiment le coup, et qu'une autre me fait vomir de par les quantités insensées de fric que se font certains éditeurs/développeurs/autres sur le dos de certaines personnes un peu trop naïves (on ne peut leur en vouloir) pour se rendre compte de ce dans quoi elles s'embarquent et de ce qu'elles cautionnent, alors mêmes que ces éditeurs/développeurs/autres se foutent en réalité grandement de la gueule de leurs clients et cherchent largement plus la quantité de production que la qualité.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mar 28 Mai 2013, 03:07

@Blizzard a écrit:
le "geek" qui fait du jeu de rôle, lit du Gibson, du Asimov, du Lovecraft, du Taniguchi et du Tatsumi, joue à Touhou, vénère Doctor Who et adore le retrogaming.

Là c'est parfait.

M'enfin je vois pas en quoi jouer à Touhou fait partie de la culture geek. Ca reste tout de même une saga assez méconnu dans le milieu des fanatiques d'informatique qui, je pense, sont plus axés sur World of Warcraft et autres joyeusetés heroic fantasy.
La saga Touhou serait plutôt une lubie d'Otaku (tant par l'aspect très lolicon ou fan service). Et qui dit geek ne dit pas nécessairement Otaku.

Après, jouer sur les mots comme tu le fais, c'est pas correct. N'importe qui peut aujourd'hui se cataloguer Hardcore Gamer parce qu'il a tous les trophées sur Call of Duty, n'importe qui peut se prétendre Otaku parce qu'il a vu trois épisodes de Naruto sur Game One et qu'il a trop kiffé, et n'importe qui peut se prétendre Geek parce qu'il a un ordi vingt fois plus puissant que ma chaudière et qu'il sait foutre trois lignes de code, connait par coeur la trilogie Lord of the Ring ou avoir lu du Lovecraft.

Ce ne sont jamais que des mots; tu peux prétendre être geek pour te la jouer, et alors? Tu peux prétendre être Otaku parce que maintenant les nanas sont les plus grosses consommatrices de manga en Europe (et là, je subodore que les mangas Yaoi y sont pour beaucoup), et alors? Tu peux te prétendre Gamer parce que t'as fini la version jaune de Pokemon, et alors? Ca changera pas radicalement la face du monde.

Pour te rappeler, on est dans une société de "paraitre" et non d'"être". C'est un fait, c'est comme ça depuis des années et si tu veux mon avis c'est pas demain que ça changera. Cette culture geek marginalisée qui t'énerve tant, c'est qu'une mode comme une autre, et ça passera avec le temps tout comme le gothisme, le visual kei, la tektonik et Tokio Hotel. Sois juste patient et tu pourras à nouveau fièrement t'exposer en tant que geek.


Petit point final: j'adore tes références littéraires.


PS: ça y est, v'la le nouveau qui ouvre sa gueule.
C'est le drame.

Spoiler:
 

____________
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mar 28 Mai 2013, 03:50

La "culture geek" et la "culture otaku" tendent parfois à se mélanger, surtout quand on voit certains mangas/animés de science-fiction (comme Akira et Ghost in the Shell). Et surtout quand certaines œuvres dites "otakus" sont diffusées principalement, voire uniquement par le moyen d'Internet.

Sinon, pour Touhou… C'est justement une série underground "connue dans le milieu de l'underground" que j'avais choisie exprès, justement pour opposer le "geek" social qui va sur Facebook au "geek" plus marginal qui s'intéresse à des phénomènes Internet plus ou moins connus, mais souvent intéressants et/ou funs par certains aspects comme Touhou et, dans un tout autre genre, My Little Pony.


Ce que je critique dans mon pavé, justement, c'est cette tendance à vouloir devenir geek. Le geek, à la base, c'est quelqu'un qui aimait l'originalité et l'innovation. Alors que ça tend de plus en plus à être le moule aujourd'hui, justement pour "se la jouer". Après, comme tu le dis, c'est une mode et ce ne sont que des mots. Mais les mots sont importants, aussi. Et voir des gens se la péter d'être "geeks" alors qu'il y 10 à 20 ans, ils se foutaient de la gueule de personnes qui avaient vraiment les qualités perçues chez le geek (érudit, connaisseur en technologie, original, etc.), je trouve ça hyper insultant comme situation.

Et ce n'est même pas l'idée de m'exposer fièrement en tant que geek. Si ces gens s'intéressaient vraiment à la culture geek actuellement plutôt marginale, à la partie intéressante et moins fricarde de l'iceberg, et s'ils se la pétaient moins… Là, au contraire, je serais très content de la situation, car les gens ne se fixeraient pas sur une seule œuvre et/ou série et chercheraient davantage la vraie innovation et la variété. Être curieux, c'est la meilleure manière d'apprendre à ne plus se faire manipuler (ou le moins possible, du moins) et de gagner en indépendance intellectuelle. Ce que je veux dire par là, c'est que j'ai la démarche exactement opposée de celle du hipster snobinard. Je pars du principe que la culture se transmet et se partage (dans les deux sens, mais certains creusent naturellement plus que d'autres, y passant plus de temps), et non qu'elle est réservée à une sorte de "caste" au-dessus des autres.


Bref, sur le fond, on est d'accord. Sinon, n'hésite pas à continuer à ouvrir ta gueule à l'avenir. ^^
Les gens qui ouvrent leur gueule rendent possible la discussion, ceux qui ne l'ouvrent pas ne font rien avancer du tout. Wink

____________
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mar 28 Mai 2013, 10:01

Présenté comme ça, je suis d'accord. J'ajouterais juste une mention pour Ghost in the Shell: je ne comprendrais jamais cet engouement pour cette série/film. Ok, le premier film était très intéressant, autant tout ce qui suivait était un débit d'absurdité et une suite de viols sur l'oeuvre originale.
En revanche Akira, je sais pas pourquoi mais ça m'a toujours gonflé ce truc... On dira que c'est personnel.

On avait déjà un semblant de culture geek dans les années 80-90 aussi. C'était assez peu diffusé en France (d'ailleurs 'me semble que c'est jamais passé ailleurs que sur Game One y'a très longtemps et à des heures peu décentes) mais on avait déjà l'excellent sitcom de Science Fiction britannique Red Dwarf qui était une monstruosité de référence et d'humour totalement ravagé rosbif.
Pour ceux qui ne connaissent pas, je recommande chaudement son visionnage.

Dernier point: je me répète, mais on peut prétendre être ce qu'on veut. On a bien un gouvernement de droite qui prétend être de gauche parce que c'est plus vendeur, ça ne fait pas d'eux des modèles à suivre. Les gens ne sont pas cons et savent desuite reconnaitre une escroquerie hein... enfin j'espère en tout cas.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Choco-sama
Fan traître de harusame lvl 69


Nombre de messages : 13683
Age : 29

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mar 28 Mai 2013, 15:15

Sinon, j'ai vu le second opus de Silent Hill que j'avais loupé au cinéma! En tant que fan, j'ai adoré!

____________
@Zim a écrit:
voire les super-hardcore-poke-nerds genre Choco



"Quand j'ai faim, hop, un voisin!"

Derniers Pokemons Chromatiques/ Shiney capturés: Ningale/ Axoloto/ Herbizarre/ Maracachi/ Golemastoc
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Dim 09 Juin 2013, 21:07

Choco-sama → Tiens, c'est étonnant… Toutes les personnes qui l'ont vu et que je connais (à part toi) m'ont dit avoir été extrêmement déçues, trouvant le film très mauvais et trahissant complètement l'esprit de la série (la douce angoisse montante devient de l'action pure et dure blockbusterienne et classique). En plus, le film est réalisé par un mauvais réalisateur (Michael J. Bassett n'a fait que des merdes pour l'instant) ; et est un mec aux antipodes de Christophe Gans, qui est, quant à lui, le réalisateur du premier ainsi qu'un amoureux de la série originale avec d'assez bons films à son actif. Pour ajouter, le film s'est fait littéralement défoncé partout ; alors que le premier est l'une des rares adaptations de jeux vidéo qui soit au moins plutôt correcte.

Du coup, j'en viens à me demander : t'es sûr que c'est bien du second que tu parlais ? Ah, et au passage, puisque tu insistes voir un film s'approchant de la série Silent Hill dans l'esprit, va tout de suite à la source, et essaie de voir L'Échelle de Jacob (du très inégal Adrian Lyne). C'est carrément l'une des grandes influences de la série Silent Hill ; et on comprend pourquoi quand on voit le film.



Tout le monde → Au final, j'aurais regardé six des sept Star Trek diffusés sur Arte ; et pour First Contact, c'est juste parce que j'avais un truc urgent à faire le soir-même que je ne l'ai pas regardé, même si j'en ai vu quelques bouts. Pas mal comme entrée en matière, pour un débutant total dans cet univers !

Au final, j'y ai vu des films plutôt bons, pas extraordinaires, avec des hauts (le 1 malgré ses lenteurs, le 2 pour son excellente fin, le 3 pour le déroulement assez épique, le 4 pour son humour concon et écologique finalement assez drôle et le 6 pour… pour tout, le moins pourri des six premiers, je pense) et UN gros bas (le 5, réalisé par William-Shatner-qu'a-fait-son-caprice-parce-que-Leonard-Nimoy-en-avait-réalisé-deux-avant-et-c'était-pas-juste-d'abord-!).

Ah aussi, pour les non-initiés, d'après ce que j'ai vu et entendu sur les différents Star Trek, les meilleurs Star Trek pour commencer sont le 6, le 8 et surtout le 11. Donc si jamais tu souhaitais t'y réessayer, KoZzY, commence par l'un de ces trois-là.


Après ce cycle Star Trek plus que réjouissant (même si je n'ai également pas pu voir le 11, le premier épisode réalisé par J. J. Abrams, diffusé sur NT1 le 6 juin), Arte propose un gros cycle Alfred Hitchcock !

(Ce qui est bien avec Arte, c'est que c'est une chaîne qui aime toutes les cultures, même les cultures populaires. =)
Et comme elle a, quasi toujours, une certaine exigence de qualité ; on se retrouve avec des putains de soirées cinéma assez variées. =) )

Ce cycle commence ce soir avec le très célèbre Les Oiseaux, que je vous recommande chaudement de regarder. =)
Il sera également suivi du premier Vendredi 13, pour les intéressés.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Ayame
Maker Lv 6
Maker  Lv 6


Nombre de messages : 152
Age : 26

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 10 Juin 2013, 00:11

@Blizzard a écrit:
et essaie de voir L'Échelle de Jacob (du très inégal Adrian Lyne). C'est carrément l'une des grandes influences de la série Silent Hill ; et on comprend pourquoi quand on voit le film.

Ce film est absolument fantastique. Hmm, il est tard et je suis en pleines révisions mais j'ai envie de m'y attarder un peu:

Dans l'esprit et dans l'ambiance, c'est carrément vrai. On retrouve énormément de ce qui fait le charme de Silent Hill, que ce soit au niveau de l'ambiance générale, de la bande son et, par moment, du scénario.
Sombre et glauque à souhait, très perturbant psychologiquement parlant, marqué par des scènes qui resteront gravées dans ton esprit pendant des années (âme sensible, s'abstenir).

Pour faire un tour rapide du scénario:

"Jacob, un new-yorkais employé des postes, est surpris par d'étranges cauchemars pendant ses journées. Il se retrouve plongé dans des endroits inconnus et fait face à d'étranges personnes plus effrayantes les unes que les autres. Il est aussi victime de flashbacks, et revit ainsi son service au Viêt Nam, ou la mort de son fils quelques années auparavant. Ces souvenirs troublants le hantent jour après jour. C'est petit à petit que la folie s'empare de Jacob, dont il va tenter de sortir avec l'aide de sa petite amie Jezebel."


Source: Wikipedia (j'avais la flemme de le faire moi-même).

C'est pas comme si on avait pas l'habitude avec Wikipedia... bref, le scénario est pas trop mal résumé alors on fera avec.
Et en fait, j'ai pas envie de m'y attardé d'avantage, faudrait que je revois ce film avant.

'fin bref, si vous avez deux heures à perdre, n'hésitez pas à le regarder.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Choco-sama
Fan traître de harusame lvl 69


Nombre de messages : 13683
Age : 29

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 10 Juin 2013, 08:43

@Blizzard a écrit:
Choco-sama → Tiens, c'est étonnant… Toutes les personnes qui l'ont vu et que je connais (à part toi) m'ont dit avoir été extrêmement déçues, trouvant le film très mauvais et trahissant complètement l'esprit de la série (la douce angoisse montante devient de l'action pure et dure blockbusterienne et classique). En plus, le film est réalisé par un mauvais réalisateur (Michael J. Bassett n'a fait que des merdes pour l'instant) ; et est un mec aux antipodes de Christophe Gans, qui est, quant à lui, le réalisateur du premier ainsi qu'un amoureux de la série originale avec d'assez bons films à son actif. Pour ajouter, le film s'est fait littéralement défoncé partout ; alors que le premier est l'une des rares adaptations de jeux vidéo qui soit au moins plutôt correcte.

Du coup, j'en viens à me demander : t'es sûr que c'est bien du second que tu parlais ? Ah, et au passage, puisque tu insistes voir un film s'approchant de la série Silent Hill dans l'esprit, va tout de suite à la source, et essaie de voir L'Échelle de Jacob (du très inégal Adrian Lyne). C'est carrément l'une des grandes influences de la série Silent Hill ; et on comprend pourquoi quand on voit le film.



Tout le monde → Au final, j'aurais regardé six des sept Star Trek diffusés sur Arte ; et pour First Contact, c'est juste parce que j'avais un truc urgent à faire le soir-même que je ne l'ai pas regardé, même si j'en ai vu quelques bouts. Pas mal comme entrée en matière, pour un débutant total dans cet univers !

Au final, j'y ai vu des films plutôt bons, pas extraordinaires, avec des hauts (le 1 malgré ses lenteurs, le 2 pour son excellente fin, le 3 pour le déroulement assez épique, le 4 pour son humour concon et écologique finalement assez drôle et le 6 pour… pour tout, le moins pourri des six premiers, je pense) et UN gros bas (le 5, réalisé par William-Shatner-qu'a-fait-son-caprice-parce-que-Leonard-Nimoy-en-avait-réalisé-deux-avant-et-c'était-pas-juste-d'abord-!).

Ah aussi, pour les non-initiés, d'après ce que j'ai vu et entendu sur les différents Star Trek, les meilleurs Star Trek pour commencer sont le 6, le 8 et surtout le 11. Donc si jamais tu souhaitais t'y réessayer, KoZzY, commence par l'un de ces trois-là.


Après ce cycle Star Trek plus que réjouissant (même si je n'ai également pas pu voir le 11, le premier épisode réalisé par J. J. Abrams, diffusé sur NT1 le 6 juin), Arte propose un gros cycle Alfred Hitchcock !

(Ce qui est bien avec Arte, c'est que c'est une chaîne qui aime toutes les cultures, même les cultures populaires. =)
Et comme elle a, quasi toujours, une certaine exigence de qualité ; on se retrouve avec des putains de soirées cinéma assez variées. =) )

Ce cycle commence ce soir avec le très célèbre Les Oiseaux, que je vous recommande chaudement de regarder. =)
Il sera également suivi du premier Vendredi 13, pour les intéressés.

Oui je parle de Silent Hill Revelations.

Ce film s'&adresse presque qu'aux fans des jeux, tant le nombre de réfèrence et de clin d'oeil y sont présents.

Et je connais pas mal de fans de la série qui l'ont trouvés très bon, moins pourri que le 1.

Pour quelqu'un ne connaissant pas les jeux, il doit cependant être assez fade. Et pour le coté "action pure et dure", je vois pas du tout où. Même le 1 est plus gore et bourrin (la fin du 1) alors que là, on a aussi une belle angoisse. la réalisation est très bonne.

Dire "ce réalisateur a fait que des merdes donc ce film en est une aussi", c'est pas très objectif ça =)

Quoiqu'il en soit: pour un spectateur normal, le film parait bizarre (surtout la fin) et ne comprendra pas forcement.
Aux fans du jeux, il est très bon, et on voit que le réalisateur est un grand fan de la série.

Le 1 est beaucoup moins fidèle à l'univers que le second.

____________
@Zim a écrit:
voire les super-hardcore-poke-nerds genre Choco



"Quand j'ai faim, hop, un voisin!"

Derniers Pokemons Chromatiques/ Shiney capturés: Ningale/ Axoloto/ Herbizarre/ Maracachi/ Golemastoc
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Lun 10 Juin 2013, 19:36

Écoute, quand je dis que ce film s'est fait défoncé partout, je ne déconne pas. Il réussit l'exploit de se payer 6% sur Rotten Tomatoes ! Et une moyenne en-dessous de la moyenne sur Allocine qui n'est pourtant pas très exigeant niveau notes. Seul IMDB lui met la moyenne, et encore, tout juste.

Une bonne adaptation est une adaptation qui sait se créer son indépendance par rapport à l’œuvre originale. Si elle se rattache trop à l’œuvre originale (donc est trop référentielle), on obtient souvent un résultat assez mauvais (surtout pour une adaptation cinématographique). La raison est qu'aucun point n'est développé et tout est survolé. En ce sens, les meilleures adaptations sont souvent celles qui gardent l'esprit de l’œuvre originale, mais en lui ajoutant une nouvelle dimension réellement intéressante (comme l'excellent Alice de Jan Svankmajer, bien meilleure que les deux versions niaises et chiantes de Disney).

Le truc de Michael J. Bassett, c'est qu'il est spécialiste dans l'art de faire des slasher-movies assez classiques et plutôt très mauvais, destinés à une cible adolescente. Or, c'est juste à l'opposé de l'esprit de Silent Hill. Je te renvoie à cette critique-vidéo de Durendal, qui est un GROS fan de Silent Hill (il le rappelle assez souvent dans ses autres vidéos).

Ah et sinon…
@Choco-sama a écrit:
Quoiqu'il en soit: pour un spectateur normal, le film parait bizarre (surtout la fin) et ne comprendra pas forcement.
Aux fans du jeux, il est très bon, et on voit que le réalisateur est un grand fan de la série.
Michael J. Bassett a dit le contraire pourtant :
Citation :
How much of the world of Silent Hill do you have to know to understand this?

Michael J. Bassett: "None at all. The whole point of this was that we created a sequel to the first movie that continues the story of young Sharon Da Silva, who, for reasons that are explained in the movie, becomes Heather Mason. So, it’s a sequel. It's an adaptation of game number three - it's an adaptation of that story, the mythology and the ride that you go on - but the truth of the matter is I had to make it a movie which completely stands alone. If you know nothing about Silent Hill and you're not interested in the mythology and have never played the game, this story works for you because it’s basically about a strong, young heroine who has to find the truth of herself. It works, hopefully, fingers crossed, on every level."

____________
Revenir en haut Aller en bas
Choco-sama
Fan traître de harusame lvl 69


Nombre de messages : 13683
Age : 29

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mar 11 Juin 2013, 08:46

Bah écoutes, je connais pas mal de fan de SH qui ont adoré le film...

Et il me semble (subjectif) bien moins pourri que le 1.

Je suis pas forcement d'accord pour "faut pas que ce soit indépendant à l'oeuvre original".

Certains fans recherche quelque chose d'assez fidèle, on a déjà été assez déçu avec les films Resident Evil.


Le réalisateur a ptet dit l'inverse mais c'est pourtant le cas: tu connais les jeux, tu connais chaque clin d'oeil du film faisant reference à ces jeux, mais dans l'autre sens, certaines choses peuvent ne pas être compris.

En plus, dans le 1, sauf Cybil, Alessa, Sirène de pompier et Pyramid head, les réferences sont peu nombreuse

(Notons aussi que Pyramid head n'a absolument pas le rôle qu'il a dans le jeu)

Je me fous de ces sites qui disent "ce film est moyen", je préfère me faire mon propre avis, sans influence...

____________
@Zim a écrit:
voire les super-hardcore-poke-nerds genre Choco



"Quand j'ai faim, hop, un voisin!"

Derniers Pokemons Chromatiques/ Shiney capturés: Ningale/ Axoloto/ Herbizarre/ Maracachi/ Golemastoc
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Mar 11 Juin 2013, 15:18

Ils ne disent pas qu'il est moyen, ils disent qu'il est merdique. Et c'est basé sur l'avis de gens, comme toi et moi, entre autres. Allocine distingue presse et "public", IMDB montre uniquement des avis du "public", RottenTomatoes est comme Allocine et SensCritique montre des avis d'un public assez exigeant et cinéphile (voir le bouquin Hitchcock-Truffaut en deuxième position du top 111 Livres, par exemple, une position clairement trop haute en comparaison à bien d'autres livres).
Et puis les vrais fans de Silent Hill utilisent le nom Red Pyramid Thing, d'abord. Boudin boudin


Le 1 instaure une ambiance visuelle et sonore assez uniques. Il possède une vraie photographie (ces paysages brumeux et glaciales de cendres… Brrrr…) et de vrais sons marquants (l'alarme, LE son de ce film, très bien repris et mis en scène par rapport à l’œuvre originale). Les monstres sont très bien restitués et la réalisation est beaucoup plus subtile que dans le 2, qui est une parodie de slasher-movie pour ados (rien que le trailer officiel dégouline de cette réalisation fadasse hollywoodienne, unique modèle accepté aujourd'hui et attristante). Normal, Gans est un très gros cinéphile avec une vraie culture sur son métier et c'est également l'un des rares à faire du blockbuster français (Le Pacte des Loups, par exemple). D'ailleurs, je conseille le visionnage de son entretien au sujet du film Harakiri, disponible sur l'excellente édition DVD d'Harakiri de Carlotta Films.

Le 1 s'est d'ailleurs construit une réputation de l'une des très rares adaptations de jeux vidéo qui tiennent le coup. Elle n'est pas extraordinaire, mais elle est correcte, avec de vrais grosses qualités (et quelques malheureux défauts), ce qui est déjà mieux que 95% des adaptations de jeux vidéo au cinéma. Je conseille l'épisode sur le film de l'excellente chronique Crossed, d'ailleurs, à ce sujet. Cet épisode met d'ailleurs très bien en avant le principal défaut du premier Silent Hill, qui est… sa trop grande fidélité au jeu. L'empêchant de devenir ainsi un vrai film. Comme les jeux-films ne sont pas de vrais jeux. Car l'un comme l'autre ne prennent pas assez en compte les possibilités de leur support et restent trop prisonnier du support original.


Ah, et pour la fidélité, tu confonds fidélité du déroulement et fidélité de l'esprit. La fidélité de l'esprit de l’œuvre originale est importante ; celle du déroulement et des personnages importe peu. Les Resident Evil trahissent l'esprit de l’œuvre originale, sa substance, sa moelle, sa force, sa saveur. La trahison du déroulement découle d'une trahison de l'esprit, et non l'inverse, dans le cas des films Resident Evil. Ah et puis, j'en profite pour poster cette excellente chronique qui m'a fait pousser je ne sais combien de fous rires…

____________


Dernière édition par Blizzard le Mar 11 Juin 2013, 15:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)   Aujourd'hui à 00:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Le topic pop-corn (et accessoirement, cinéma)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E-magination :: LE VILLAGE ~ Forums de la communauté et de discussions ~ :: La Taverne-
Sauter vers: