~ S'évader de la banalité... Et entrer dans l'imaginaire ! ~
 
AccueilGuelnika, le site de E-m !S'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 4:3 VS 16:9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Relm
Comant on enleve le vert autoure du hero??? Lv 0,5
Comant on enleve le vert autoure du hero??? Lv 0,5


Nombre de messages : 40297

MessageSujet: Re: 4:3 VS 16:9   Lun 09 Sep 2013, 15:01

Ca va, il passe de Nazi à extrémiste pour en finir sur élitiste, il s'améliore. Hihi rien à foutre
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
/!\ Utilisateur instable /!\


Nombre de messages : 6317
Age : 24

MessageSujet: Re: 4:3 VS 16:9   Mar 10 Sep 2013, 05:00

@Zim a écrit:
par une érudition
Érudition ?… Est-ce le bon terme ?… Je veux dire, je ne me considère pas moins, pas plus érudit que n'importe quelle personne qui s'intéresse au cinéma. Je veux dire, je ne connais pas tant que ça de "chefs d’œuvre" paumés. Les films que je connais sont, pour la plupart, des films également connus "dans le milieu" (usage impropre, mais je ne trouve pas d'autre expression s'approchant de ce que je veux dire…). Enfin en gros, je trouve le mot trop "positif" pour ce que je suis. J'crois que tu me surestimes largement sur ce point.

@Zim a écrit:
sans exclure pour autant les chefs-d'oeuvre populaires (s'ils ont un intérêt historique, formel ou philosophique, bien entendu).
Un intérêt tout court, aussi. ^^
Pas obligé de se compliquer la vie avec un intérêt historique, formel ou philosophique… Et puis c'est loin d'être les seuls intéressants existant. J'en avais "recensé" une grosse partie, à une époque. (Oui, j'ai des manières de m'amuser assez étranges, j'dois l'avouer…) Faudrait que j'te retrouve ça. Pour que ça marque, il suffit juste qu'il y ait de l'émotion, du type de celles qui te donnent poing dans la face tellement elles sont tout à la fois belles et tristes (La Vie des autres, avec un Ulrich Mühe au sommet de son art, juste avant sa mort, la même année), drôles (le coup du crayon dans The Dark Knight, le coup du revolver dans le premier Indiana Jones), qui nous donnent une bonne dose d'adrénaline (Pacific Rim, merci), un mélange de toutes les émotions possibles, etc. S'il y a de l'émotion forte, moi, j'prends.

@Zim a écrit:
Elle se base aussi beaucoup sur l'autorité, soit de spécialistes (dont la parole est reconnue comme légitime) soit de pairs passionnés (dans une démarche de découvertes mutuelles, procurant un sentiment proche de celui qu'éprouvait l'équipage de Christophe Colomb repoussant ensemble les limites de la terra incognita), avec une certaine tendance à se forger une opinion sur un film sans l'avoir vu : typiquement, "ah ce film, tu as raison de l'aimer, sur rottentomatoes, il est noté 8,77/10, et il est sur ma liste de films à voir, d'ailleurs savais-tu que [insérer anecdote relative au film] ?".
Bien sûr que non ! Ce n'est pas l'autorité de telle ou telle personne qui est intéressante (ce qu'elle est), mais si ce qu'elle dit est pertinent, cohérent et parfois nous incite à voir encore plus loin (ce qu'elle dit/fait), même quand son avis général est contraire au notre. (Je parle bien sûr de la critique d’œuvres, là, pas d'autre chose.) Comme tu le sais bien, je cherche à tout prix à éviter ce qui est fallacieux, et se rapporter à une autorité est toujours fallacieux. Après, parfois, on ne peut pas faire autrement. Par exemple, on est obligé de croire des personnes et des bouquins pour tout ce qui se rapporte à avant notre naissance, et même l'histoire en général. Si une personne dit un truc intéressant/bien construit/intelligent/pertinent à plusieurs reprises, bien sûr que je dirai qu'elle est intéressante/(etc.). Et bien sûr que j'aurai naturellement tendance à plus la croire que d'autres personnes. Mais je continuerais à voir de mon côté parce que l'expérience d'un témoignage est toujours beaucoup moins parlant –en termes émotionnels, du moins– que l'expérience directe.


@Zim a écrit:
Une autre tendance notable est de considérer que ce rapport aux œuvres et aux médias est le seul valable, que ceux qui procèdent différemment sont des ignares ou des rustres qui ne méritent que le mépris ou la pitié. Pour poursuivre l'exemple cinématographique, ce sont ces personnes qui se sentent justifiées de leur connaissance du format d'image des films pour menacer, avec le sourire (la sérénité de qui est dans son droit le plus légitime, soutenu par l'autorité des spécialistes et des pairs), se sentent justifiées, donc, pour menacer quiconque à qui - parce que n'ayant pas cette même passion du cinéma - importe peu le respect du format d'image, allant, dans leur menace, jusqu'à déclarer à l'ignare ou au rustre l'intention de le battre ou l'abattre, puisqu'il est proprement inadmissible de ne pas respecter de tout son être l'œuvre relevant du média auquel ces élitistes ont voué leur amour.
Ou comment exagérer les choses pour se sentir avoir raison. Parce que si tu parlais de vouloir abattre, c'est exactement ce que tu essaies de faire dans ce paragraphe. Objectivement, il y a toujours des conditions optimales pour profiter de quelque chose. Réviser dans un endroit extrêmement bruyant ou à la dernière minute, par exemple, est loin d'être un apprentissage dans les meilleures conditions (à la fois au niveau de ce qu'on retiendra et du plaisir qu'on peut en retirer). Pareil pour les écrans, le 4K est quand même une qualité d'image largement plus agréable à regarder que du HD classique (on parle bien de "résolution supérieure" (bon, le prix aussi est largement supérieur *o*)). Dans le débat sur le format, j'disais juste que vouloir à tout prix éviter les bandes noires nous empêchait de voir une grosse partie de l'image, et donc l'équilibre qu'a voulu y mettre le réalisateur. Et qu'alors, loin d'être une condition optimale, ça empêchait d'apprécier vraiment un film à sa juste valeur. Après, bien sûr que certaines "conditions optimales" sont plus importantes à "réunir" que d'autres. Acquérir une télévision 4K, c'est bien beau, mais tout le monde n'a pas les moyens pour se payer une télé au même prix qu'une voiture pas trop chère… Pour les bandes noires, par contre, ça n'a vraiment rien de difficile à ne pas enlever… Il suffit de faire une action en moins, et c'est bon.

____________
Revenir en haut Aller en bas
Zim
---Fantôme--- Lv 0


Nombre de messages : 9989
Age : 30

MessageSujet: Re: 4:3 VS 16:9   Mar 10 Sep 2013, 07:26

J'ai pas tout lu, je dois sortir (et je ne pense pas tout lire, avoir une réponse n'était pas le but de mon message, qui était à prendre tel qu'il était pour connaître ma définition de "élitiste comme Blibli", pas de faire réviser mon jugement par ton aide) :

Citation :
par une érudition
J'ai précisé "en évolution", j'aurais pu dire "en devenir".

Quant à tes exemples de films populaires, c'est vrai que j'aurais pu préciser "pour une émotion". En fait j'ai employé philosophie dans un sens approchant de "profondeur", qui n'excluait pas l'émotion... parce que c'est une émotion philosophique si je puis dire (qui fait réfléchir sur l'homme, ce genre de choses).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 4:3 VS 16:9   Aujourd'hui à 11:10

Revenir en haut Aller en bas
 
4:3 VS 16:9
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E-magination :: LE VILLAGE ~ Forums de la communauté et de discussions ~ :: La Taverne-
Sauter vers: